Parentalité et hétéronormativité

Depuis la naissance de mon fils, je remets beaucoup de choses en question en ce qui concerne l’éducation. Et il y a autre chose dans ma vie qui me fait me remettre en question très souvent : le féminisme. Alors quand mes deux sujets de société préférés, parentalité et féminisme, se croisent, ça fait un combo pétillant d’idées à déconstruire \o/

Hétéro-quoi ?

L’hétéronormativité, ou hétéronormalité, c’est la croyance selon laquelle tous les individus appartiennent à des genres distincts et complémentaires (homme et femme) possédant des rôles naturels dans la vie.

Dans la vie de tous les jours, l’hétéronormativité se traduit par plein de petites actions insidieuses : c’est demander aux filles si elles ont un amoureux, c’est penser que les petits garçons sont turbulents, c’est dire d’une petite sœur qui tarde à sortir du ventre de sa maman «qu’elle se fait belle pour son papa», et c’est penser qu’une famille c’est forcément un papa et une maman…

Déconstruire la famille

sub-buzz-2825-1490626874-22

Il existe autant de façon d’être une famille qu’il existe de familles sur Buzzfeed

Ce n’est pas évident de se déconstruire de ces idées : nous en sommes tellement inondé tout le temps, qu’on le veuille ou non que cela se transforme en image mentale : une famille c’est un papa, une maman, une petite fille et un petit garçon.

Et même si on est conscient que c’est terriblement réducteur, cela demande un vrai travail sur soi-même de ne pas reproduire à nouveaux ces clichés.

Déconstruire le genre

Si l’idée de déconstruire la famille commence à faire son chemin (sauf chez les irréductibles Manif pour tous), déconstruire le genre semble plus difficile : et pour cause, cela nécessite de remettre en cause des choses très fortement ancrées dans notre société française.

Déconstruire le genre, c’est admettre que le sexe (déterminé par la génétique) et le genre (construit socialement) sont deux choses différentes. Cela permet d’ouvrir une réflexion sur les clichés dont on est inondés : pourquoi les femmes sont-elles plus enclines à s’occuper des tâches ménagères : est-ce parce que socialement et historiquement ça leur est demandé, ou est-ce parce qu’il faut un vagin pour le faire ?

Déconstruire le genre, c’est comprendre que pour certains d’entre nous, le sexe (l’appareil génital) et le genre (comment on se perçoit) peuvent être différents : on appelle ça être transgenre. Il existe des règles simple pour respecter et considérer les personnes transgenre : par exemple, les désigner selon leur genre, et pas selon leurs organes génitaux (dont la nature ne regarde personne d’autre qu’eux).

Quel rapport avec la parentalité ?

Pourquoi je prends la peine d’expliquer / de rappeler tout ça : parce que si notre société est de base très hétéronormée et transphobe, je trouve parfois que c’est encore pire dans la sphère de la parentalité !

Les ouvrages sur la grossesse, l’éducation et la parentalité sont quasiment exclusivement rédigé pour les femmes, attendant un bébé avec un homme. Les blogs de parentalité sont principalement tenus par des mamans et s’adressent à des mamans.

Et ça me pose plusieurs problèmes :

  • d’abord parce que cela ne créé pas un environnement accueillant pour les personnes intéressés par ces sujets mais qui ne se reconnaissent pas dans ces schémas « classiques ».
  • et aussi parce que nos propres enfants seront peut être eux même concernés (directement, ou via leurs connaissances).

Alors voici quelques pistes simples pour essayer d’améliorer les choses.

L’écriture inclusive

C’est une écriture que j’essaye de mettre en place depuis les débuts du blog. Je n’ai eu aucun mal à être convaincue de son utilité car on y retrouve les mêmes principes que dans l’éducation bienveillante/positive :

  • Le langage fait passer beaucoup plus de choses qu’on ne pourrait le croire. Il est donc important de porter une attention spécifique aux syntaxes et aux mots que l’on emploie.
  • La perpétuation des clichés est nocive et ne fait que les accentuer.

Ainsi, en faisant attention à la manière dont on écrit (où dont on parle), on peut commencer à changer les mentalités et aller vers une meilleur représentation des personnes qui se sentent jusque là exclues.

Concrètement, ça peut être parler de parentalité plutôt que de maternité : les « mamans » ne sont pas les seules concernées ;ou encore utiliser le terme du conjoint plutôt que du papa quand on s’adresse à un large groupe de personnes dont on ne connait pas les histoires familiales ; les exemples ne manquent pas !

Proposer des modèles à nos enfants 

papa-qui-avait-10-enfantsL’autre piste est évidente : parler de diversité à nos enfants ! Diversité dans ce qu’est une famille, diversité dans les rôles que chacun peut avoir dans cette famille, bref, il y a l’embarras du choix !

Fille d’album, libraire de son état, propose des pistes de lectures pour enfants sur le sujet : Diversité des familles ou Rôle du père, rôle de la mère. J’ai particulièrement retenu Le papa qui avait 10 enfants que j’espère trouver à l’occasion ! C’est l’histoire d’un papa qui s’occupe seul de ses 10 (!!) (le pauvre !) enfants : une belle manière de casser les clichés !

 

Je m’arrête là sur les pistes de choses à faire car prendre conscience de tout ça est avant tout la première étape. J’espère en tout cas avoir réussi à expliquer des choses qui sont naturelles pour moi aujourd’hui mais que j’ai mis des années à réaliser et comprendre !

 

2 réflexions sur “Parentalité et hétéronormativité

  1. biboumam dit :

    J’essaie aussi d’adopter une écriture inclusive et j’y ai beaucoup pensé au moment des cadeaux de fête des mères puis des pères à l’école mais parfois on se laisse rattraper par le discours ambiant alors merci pour la piqûre de rappel!

    J'aime

Qu'est-ce que tu en penses ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s