Les insomnies de femme enceinte 

(Non je ne suis pas enceinte : cet article est un flashback)

Enceinte, plus mon terme avançait et plus j’étais très sujette aux insomnies. C’était mon premier enfant et il y avait tellement de choses à préparer et à penser !

Où l’en pense aux petites soirées en terrasse

Le manteau par exemple, il lui fallait absolument un manteau !

Alors oui, on m’avait expliqué qu’avec une écharpe de portage, c’était inutile ; mais je ne le visualisais pas : je n’avais pas bien compris qu’un manteau engoncerait totalement mon bébé dans l’écharpe, et qu’une couverture en laine serait bien plus adaptée en poussette.

«Mais, et pour les petites soirées d’été quand ça se rafraîchit ?» pensais-je ? Hahah. Les soirées. Hahahahaha. (Quelles soirées ?!)

Bref, inutile de vous dire que mon mon bébé lyonnais, né au printemps, n’a jamais porté les énormes manteaux taille 1 mois et 3 mois que je lui avais acheté avec amour…

Où l’on pense aux premières nuits

Ensuite il y a eu le couffin.

Environ deux mois avant la naissance, j’ai réalisé que c’était totalement inhumain de faire dormir un bébé tout neuf seul dans sa chambre, et surtout au dessus de mes forces. À l’époque, je n’étais pas très familière du terme cododo, mais j’avais entendu parler de couffins, et ça semblait répondre à mon besoin de faire dormir mon bébé prêt de moi.

Quatre heures du matin, première recherche Google pour savoir si c’est vraiment indispensable. Comme pour quasiment tout ce qui concerne les bébés, la réponse est non… (les indispensables des uns ne sont jamais ceux des autres). Qu’importe, je poursuis mon enquête. Sur les forums spécialisés, Zoubyl avoue en avoir acheté un parce que c’était joli. Isafleurbleue n’en avait pas et ça n’a pas manqué à sa fille. Janege elle, doit être normande, car à la question « Faut-il un couffin pour son bébé ? », elle répond “oui et non”. Beeside avoue que ce n’est pas indispensable, mais elle adore le sien. Elle conclut par une phrase de grande sagesse : « en fait personne d’autre que toi ne peut décider… ».

Super merci ! Bon, je décide que puisque ça n’est pas indispensable, il nous en faut un. Deuxième recherche Google : combien donc que ça coûte un couffin ? 10 onglets Le Bon Coin plus tard, j’ai ma réponse : d’occasion, ça vaut entre 15 et 150€.

Cinq heures du matin, troisième recherche Google : et neuf, ça vaut combien ? Hum. 200 €. Pour un truc qui va servir moins de 3 mois. Hum.

Cinq heures trente du matin, j’envisage de réveiller l’amoureux pour savoir ce qu’il en pense.

Le fin mot de l’histoire, c’est qu’une fois notre bébé né, l’avoir prêt de nous dans la chambre c’était parfait, mais dans un couffin n’était pas des plus pratique (il avait beau coller mon lit, j’avais besoin de me redresser sans arrêt la nuit). Très vite, on a investi dans un lit spécial cododo, et c’était parfait pour les 6-7 premiers mois !

Où l’on pense à la lecture en famille

Et puis pour finir, il y a eu la bibliothèque. Dans les préparatifs de la chambre, installer une bibliothèque me paraissait aussi important (SINON PLUS) que commode ou lit. Une bibliothèque, on en a besoin DÈS LA NAISSANCE.

Le style de la chambre d’un bébé à venir étant primordial (c’est bon pour le feng shui et pour Instagram), j’ai écumé tous les sites de meubles à la recherche du meuble parfait. Le Bon Coin, La Redoute, Verbaudet, Maisons du Monde, Conforama, Made, Fly, But, Ikea, Etsy et j’en passe…

J’ai fini par trouver mon bonheur chez Alinéa : une magnifique bibliothèque verte et rose, il s’accordait parfaitement à la déco de la chambre de notre Pamplemousse (le petit nom du fœtus avant qu’il ne devienne le Lardon) (on est très porté sur la bouffe, que voulez-vous).

Petit détail numéro 1 : Alinéa n’a pas de magasin en région lyonnaise. Qu’importe, mon futur bébé valait bien le prix d’un SMIC pour la livraison !

Petit détail numéro 2 : La livraison d’une bibliothèque ne se fait qu’en Mondial Relai spécial « gros volume ». Il n’y en avait pas dans le coin. Qu’importe, on irait dans le chercher dans département voisin !

L’amoureux avait bien compris que c’était important pour le bébé moi, et il l’a fait, sans trop râler.

Où l’on ne regrette rien

Pourquoi je vous raconte tout ça ?

C’est en voyant mon Lardon apprécier et explorer sa bibliothèque à sa manière ❤ que je me suis souvenue de son histoire !

20170614_181829-ANIMATION.gif

Sur ce, je m’arrête là avant de vous raconter pourquoi un tapis m’a paru indispensable dès la naissance (« Mon bébé ! Il va avoir froid aux pieds ! ») (Nullipare qui croit qu’un bébé crapahute dans sa chambre dès la 2ème semaine)…

Et vous, qu’est-ce qui vous a rendus obsédé·e·s en attendant bébé ?

8 réflexions sur “Les insomnies de femme enceinte 

  1. Emilie dit :

    J’ai découvert ton blog récemment et étant dans la catégorie primipare, ton article résonne énormément en moi ! Tiens, pas plus tard que cette nuit, je me suis demandé où et dans quoi dors un bébé la journée sachant que nous avons une maison à étage et que je ne compte pas le laisser dans sa chambre seul (puisqu’en plus il dormira avec nous). En écharpe? dans un lit d’appoint? et faut-il différencier l’espace du sommeil avec l’espace d’éveil (je pensais mettre un petit tapis pour la motricité libre)?
    Mais je ne suis pas encore au point d’aller sur le net en pleine nuit ^^
    (Et d’ailleurs, je serais heureuse de lire ton avis sur la question parce que je ne suis pas plus avancée!)

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Haha, totalement le genre d’interrogations qui m’auraient maintenue éveillée pendant des heures 😀 Aujourd’hui, je les accueillerai avec moins d’angoisse. D’abord parce que je sais maintenant qu’il ne sert à rien de vouloir mettre des habitudes « dès le début » (par exemple différencier l’espace du sommeil et de l’éveil) ; et ensuite que tout n’est que phase : ce qui marche une semaine ne marchera pas la suivante !

      Mon premier a du faire 2 (voir 3) siestes « seul » les 6 premiers mois, sinon, il dormait toujours à proximité de l’un de nous : en écharpe (ou en sling), sur moi assise sur le canapé (le top du top selon lui), au milieu de nous dans son doomoo (un espèce de pouf/transat), son berceau de cododo ou n’importe quel endroit où on réussissait à le poser/l’endormir (le canapé, notre lit…) Bref, c’était un joyeux bordel où nous avons appris à trouver nos marques et à nous adapter à ce dont il avait besoin.
      S’il y a prochain, je referais probablement pareil, avec quelques nuances : plutôt un petit matelas/tapis d’éveil qu’un transat par exemple.
      Mais à mon sens, ça ne sert à rien les 2-3 premiers mois de différencier l’espace de sommeil avec celui d’éveil (en plus, y a déjà du boulot sur le jour et la nuit :p) : ça se met en place naturellement quand il grandit et qu’il trouve un « rythme » (les guillemets sont importants pour certains enfants :p) et qu’il a montré ses préférences.

      Aimé par 1 personne

  2. Claire dit :

    Et bah dit donc, ton cerveau il turbinait!
    Moi j’ai été KO toute ma grossesse et mes neurones avec donc je n’ai pas eu ce genre de prise de tête. A part peut être pour le choix de la poussette qui à l’époque me semblait indispensable. Quand je voit le fric qu’on a mis dedans pour l’utilisation qu’on en a eu, ça se passe de commentaire.
    Et comme toi, j’ai vite investi dans un lit cododo (enfin, il m’a fallu 3 semaines quand même ) parce que non, ma fille ne réussissait pas à dormir dans le petit lit parapluie que je lui avait installé juste à coté de mon lit 🙂

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      J’étais KO niveau physique mais ouais ça remue pas mal, et c’est encore le cas parfois quand je suis sur le point de faire des grands changements dans ma vie (changement de travail, etc).

      La poussette ne m’a pas trop réveillée, c’était la mission de mon chéri ouf 😀

      J'aime

      • Claire dit :

        Oui, en même temps, c’est aussi un peu normal que les grand changement ça travaille un peu 😊
        Pour la poussette, j’ai aussi essayé de confier cette mission à mon mari mais il avait déjà du mal à se projeter dans la grossesse alors j’ai pas trop insisté.

        J'aime

  3. Estelle dit :

    En bonne stressée de la vie, j’ai bien fait travailler ce qui me restait de neurones ! Des heures les yeux grands ouverts dans le noir à me demander entre deux changements de position comment trouver un tapis d’éveil bio, mais quand même attractif (la quadrature du cercle) (au final l’enfant se fout de l’attraction du tapis, suffit de poser des jouets dessus) (bravo le marketing), cododo ou lit classique (mais toujours en bois massif, MDF banni de l’environnement de l’Héritière !), une poussette légère mais confortable, etc etc etc… Et après la naissance, la bibliothèque idéale ! Finalement un meuble Nathan comme ceux des biblis municipales et maternelles avec deux modules 4 cases superposés… en MDF car cette fois la forme a primé. Ce que je regrette un peu à présent bien entendu ! Pas complètement car tout comme le Lardon, la mienne adore l’escalader 😉

    J'aime

Qu'est-ce que tu en penses ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s