Le moment du coucher

Aller au lit, ça n’a jamais été le moment préféré du Lardon. Que l’on soit au calme ou avec des invités, il aime rester le plus longtemps possible avec des adultes. Je me souviens encore de son premier nouvel an : il ne voulait pas quitter le lieu de la fête ; alors du haut de ses 9 mois, il a trinqué avec nous à minuit et nous a accompagné jusqu’à 2 heures du matin 😅.

Peu de temps après ce nouvel an, nous avons installé son lit au sol et les couchers sont devenus plus facile pour lui (et donc pour nous) ; néanmoins, un autre problème est apparu : celui de l’heure du coucher. Les enfants des autres semblent tous s’endormir entre 19h et 21h. Pourquoi diable notre Lardon s’endort beaucoup plus tard que ça ?! Nous avons essayé beaucoup de choses : décaler l’heure du coucher de 10 minutes ou de 100 minutes, supprimer la sieste, le réveiller plus tôt de la sieste… Rien n’y fait ! Son heure, c’est son heure : il s’endort systématiquement vers 22h15…

Après plus d’un an à cette sauce, on est plutôt habitué à ce rythme qui semble hors norme et aujourd’hui, je le vis avec plus de sérénité. Et même, j’apprécie particulièrement deux moments de notre routine du coucher.

Le moment « agité »

Notre routine du soir commence au salon : après le repas et le bain, il est 21h et c’est l’heure des jeux libres. Cuisine en bois, petites voitures… le Lardon vit sa vie, et s’occupe intensément à « faire des trucs » (le propre du jeu libre je crois).

cohenEt puis, certains soirs, il a besoin d’action et surtout de faire appel à sa motricité : il veut escalader, tester son équilibre, sauter… Pendant un moment, nous avons essayé de lutter contre ces jeux là. Ne dit-on pas qu’il faut avant tout favoriser « les jeux calmes » avant le coucher ? Mais après avoir laissé mariné dans ma tête le fabuleux Qui veut jouer avec moi ? de Lawrence Cohen, j’ai complètement changé d’avis et je répond : « Non pas forcément ! »

Souvenez-vous des batailles de coussins de votre enfance, et plus particulièrement du soupir post-bataille, où se mêlent fatigue et bonheur ! C’est un peu comme ça que ça se passe à la maison : quel meilleur moyen de lever les tensions accumulées dans la journée qu’avec un jeu bien agité ? Alors, quand le Lardon est demandeur, j’écoute ses envies : il se jette sur moi comme un sauvage, d’autre fois, on fait le fameux jeté/renversé, ou bien le port en mode sac à patates. Bref, on est en plein dans le concept de parentalité ludique, où le temps d’un jeu, « tout » est permis, afin de se reconnecter après une journée loin les uns des autres. Et puis, très vite et tout naturellement, le jeu (et le Lardon) s’essouffle tout seul. « Aaah, c’était chouette. » Ça y est, on peut passer à des moments plus calmes, comme les histoires.

 

 

Le moment de « la journée »

Si je ne dis plus non aux jeux agités, c’est aussi que je sais que le Lardon a son moment calme qui arrive bientôt. Car, depuis quelques temps, a fait son entrée fracassante dans la routine du soir, le fameux moment de « La journée ».

Au départ, je me suis mise à lui raconter la journée, quand, après l’avoir emmené dans son lit, il était encore trop plein d’énergie. Mon monologue visait à le canaliser, et l’apaiser pour l’amener tout doucement au dodo. Mais en quelques jours, c’est devenu un moment très apprécié pour lui, où l’on peut mettre l’accent sur les moments cools de la journée (comme la fois où on a vu DEUX camions de pompiers).

Les premiers soirs, c’était surtout moi qui parlait : « Ce matin, c’est Papa qui t’as réveillé. Et puiiiiis… il t’a dit coucou avec toutes les peluches. Et puiiiiis… on a fait un gros câlin. Et puiiiiis…. tu t’es préparé avec Papa pour aller chez la nounou. Et puiiiiis…. ». Mais depuis qu’il parle, il participe de plus en plus, et c’est très drôle de voir que les moments qu’il retient ne sont jamais les miens. Parfois, je suis tranquillement en train de chuchoter « Et puiiiiis, on est rentré à la maison », et le voilà qui hurle : « ai vu une bouche incendie ! Rouge ! ». Ah ouiii, la bouche d’incendie, sur le chemin du retour, comment ai-je pu ne pas la mentionner ?! Je commence aussi à avoir des bribes de ses journées en mon absence 😊 (Je sais par exemple que le fils de la nounou a une pelleteuse bleue et que, CHAQUE MIDI, le Lardon mange « des patates » 🤔)

Parfois, je parle de plus en plus doucement et il s’endort avant même que je sois au milieu de la journée 😂 D’autres fois, j’arrive jusqu’au soir et il en redemande encore : je lui raconte alors le programme du lendemain, qui on va voir, ce que l’on va faire. Et dans tous les cas, c’est une chouette habitude qui nous permet de nous coucher avec des jolies images positives en tête ❤

 

Et chez vous, quels sont les immanquables de la routine du soir ? Et vos moments préférés (à part celui où ils dorment enfin, évidemment 😇)

 

 

Une réflexion sur “Le moment du coucher

  1. Maman du 21ème siècle dit :

    Chez nous, lors du rituel du soir, on tamise la lumière et chacun des enfants choisit un livre du soir. Nous lisons alors les deux livres aux deux enfants l’un après l’autre. Ensuite, nous nous disons tous bonne nuit nous éteignons la lumière. Dans le noir et dans leur lit, les enfants choisissent chacun une chanson, et, comme pour les histoires, nous les chantons toutes les deux l’une après l’autre, un parent près de chaque enfant. (Comment ferons-nous lorsque nous en aurons 3 ? …) Chaque parent fait alors un gros câlin à un enfant puis on alterne. Pendant ce gros câlin, nous échangeons aussi sur la journée (je termine en disant ce que j’ai préféré dans ma journée) et parlons de ce qui est prévu pour le lendemain.

    J'aime

Qu'est-ce que tu en penses ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s