Le calendrier de l’avent involontaire

Vous vous souvenez de mon article sur la sur-consommation ? Oh c’était il y a un an et demi alors depuis, j’ai bien changé ! Je consomme éthique ou d’occasion en priorité, et surtout, je consomme moins. Enfin souvent. Enfin parfois.

Par exemple, pour ce décembre, je me suis dit « pas de calendrier de l’avent ! ». Non, pas question : ça va me rajouter de la charge mentale, je n’ai pas envie de courir à la chasse aux petits jouets, et puis pfff, la flemme aussi, j’avoue.

Mais même en ayant réduit drastiquement ma consommation Instagram, je me suis quand même sentie un peu honteuse : je n’ai beau suivre qu’une trentaine de compte, tous y allaient de leur jolis calendrier, éthique, écolo, zéro déchet, etc. Quatre jours avant le mois de décembre, j’ai capitulé : l’article Calendriers de l’Avent (de dernière minute) de Merci montessori m’a convaincue de changer d’avis : si j’aime vraiment mon fils, la moindre des choses, c’est de lui bricoler un truc non ? En tout cas, c’est ce que semblait me souffler la blogosphère.

Alors, ni une ni deux, le soir même, je dégote 24 enveloppes colorées rescapées de notre mariage. Je n’ai pas de cadeaux sous la main mais je me dis que je bricolerai des activités au boulot à imprimer et glisser dedans.

Bon, et puis, le boulot a été intense, et j’ai pas eu le temps. Le premier décembre est arrivé, et mon enfant n’avait pas de calendrier de l’avant. Et moi, je resterai à tout jamais une mère indigne.

 

 

Sauf que.

Début décembre, il y a eu :

Les 1 000 jours du Lardon. (Comment, vous ne fêtez pas ça chez vous ? Rassurez-vous, vous pourrez toujours vous rattraper pour les 10 000 jours de votre enfant, ça tombera l’année de ses 27 ans). Comme je passais dans une boutique de jeux pour un ami, et que j’aime supporter les petites boutiques locales, je n’ai pas pu résister à lui en acheter un aussi.

L’arbre de Noël du travail du Bien Joli Chéri. Et le cadeau qu’on avait choisi pour le Lardon. Un magnifique bus Playmobil, qu’il a ouvert sur place évidemment.

Le marché de Noël de l’école de nos amis. Je lui ai acheté un joli petit livre : Jouer Dehors. Cartonné, sans paroles et sans histoires. Simplement des illustrations toutes douces (chez Waldorf ils savent y faire) d’enfants qui jouent dehors.

 

Et après ça :

Les mamies à la maison pour quelques jours. Elles sont venues garder le Lardon pendant qu’on s’offrait quelques jours de vacances en amoureux. Et vous n’êtes pas sans savoir qu’une mamie ne débarque évidemment jamais les mains vides : hop, un chocolat pour la St Nicolas ! Un calendrier de l’avent (ah ben tiens) ! Un livre ! Le cadeau de Noël en avance !

La visite de son ancienne copine de nounou. Et évidemment, le petit cadeau qui va avec, une mignonne petite peluche.

Notre retour de vacances. Et forcément, on a ramené un cadeau à notre Lardon. Enfin un… disons deux : une Fiat 500 et une Ferrari. Mais ça passe non, puisque c’est local ? (enfin, à peu près : si on compte pas la fabrication en Chine).

Les cadeaux improvisés. Il y a quelques semaines, j’ai rendu service à une inconnue. Elle m’a remercié avec un très bon repas, trois tablettes de chocolats et un cadeau pour mon fils. (Et croyez moi que j’ai retenu la morale de cette histoire et que je ne manquerai pas de continuer à rendre service !)

 

 

Voilà, nous sommes donc aujourd’hui le 12 décembre, et le Lardon a déjà reçu exactement 12 cadeaux. Pourquoi diable s’embêter avec un calendrier de l’avent quand il suffit de compter sur la frénésie de Noël et le plaisir d’offrir qui nous atteint tous ?

Et sinon vous, vous y arriver à concilier minimalisme et slow-consommation avec le mois de décembre ? 

17 réflexions sur “Le calendrier de l’avent involontaire

  1. Cécile dit :

    Au risque de paraître étrange, je trouve que c’est plus facile de moins consommer en décembre (voire depuis novembre) que les autres mois. ^^ Mes achats sont programmés, réfléchis depuis parfois plusieurs mois y compris et surtout pour mes enfants. Les envies/besoins d’achats pour eux sont sur leurs listes de Noël alors ça fait plusieurs semaines que je ne leur ai RIEN acheté, même pas un livre (et pour moi qui aime beaucoup ça, c’est un exploit) !

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      En fait, du coup je me rends compte que je consomme en fonction des occasions. Pendant la saison des brocantes, je vais acheter plus souvent, et ça se reproduit un peu à Noël où il y a beaucoup de petits événements. Et à côté de ça, j’ai des mois hyper creux où je n’achète rien non plus. (Pff, mais ne pas acheter de livres, dur !)

      J'aime

  2. Croco dit :

    Moi, pour la première fois j’ai fait un calendrier de l’avent pour mon fils de 3 ans… enfin à peu près. J’ai accroché 24 petites chaussettes ou chaussures à un fil et j’ai prévu une activité pour chaque jour… mais j’écris les petits papiers un peu au fur et à mesure ce qui fait que je change ce qui était prévu en fonction de l’humeur du moment. Et j’ajoute un objet en rapport avec l’activité… mais pas forcément un cadeau (aujourd’hui il y avait sa carte de bibliothèque car il y a une animation contes de Noël).

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      J’avoue que je ne sais pas pourquoi je me suis prise la tête à tout avoir à l’avance dès le 1er décembre. On s’en fout, on peut le remplir au fur et à mesure !

      Par contre, l’idée de faire une activité par jour ne m’intéresse pas du tout. J’ai l’impression que ça ne correspond pas à notre famille : on court déjà assez entre nounou et boulot et le Lardon a vraiment besoin du peu de temps libre qu’il a pour faire ce qu’il a envie. C’est bête mais même si les activités lui plairaient surement, je sens qu’il serait en manque de son temps de jeu libre chaque soir…

      J'aime

      • Croco dit :

        En fait, je n’ai mis presque que des trucs qui prennent peu de temps, où qu’on aurait fait de toute façon. Faire la crèche ou le sapin, on l’aurait fait de toute façon. Boire une tisane ou allumer une bougie pour lire l’histoire de soir, ça ne change pas fondamentalement le programme de la soirée, mais ça change des habitudes quand même et il est ravi !

        J'aime

  3. Claire dit :

    Arf, ce n’est vraiment pas une obligation le calendrier de l’avent. Pour tout te dire, je n’avais pas non plus prévu d’en faire un. Quand mes parents sont venus en novembre, ma mère a acheté un calendrier de l’avent avec des petits sachets. J’ai donc été un peu au pied du mur, mais je ne voulais pas acheter exprès des truc pour mettre dedans. L’année dernière, j’avais un peu craqué mon slip sur le site Schleich. Un bon nombre de figurines étaient encore en attente. Du coup, dans chaque sachet, elle a un petit morceau de chocolat et soit une figurine soit une activité à faire. J’ai imprimé celui de lili aime le nougat.
    Pour le moment, je tiens jusqu’au 21 décembre, mais après, on est chez mes parents alors ça ira bien 🙂

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Je saaaais que ça n’est pas une obligation, mais parfois je le ressens comme ça devant la masse de gens le faisant ! Mais c’est chouette quand on arrive à construire quelque chose à partir de récup/choses déjà achetées !

      J'aime

  4. Lisa p dit :

    Chez nous, avec notre deux ans et deux mois, nous essayons un calendrier de l’Avent en post-it (collés en formation « sapin de Noël » sur la porte de sa chambre). Sur chaque recto j’ai gribouillé une petite illustration de Noël (sapin, bonhomme, renne) et sur l’arrière j’ai écrit une activité. Certaines sont simples quand c’est la semaine et qu’on n’a pas beaucoup de temps à la sortie de la crèche (atelier gommettes pour décorer les cartes de vœux des mamies, lire des comptes de Noël, apprendre des comptines…) Et d’autres sont plus longues pour les weekends (aller au Muséum, aller voir un petit spectacle de marionnettes….). Pour l’instant on s’amuse bien (surtout maman je crois. Pas sûre qu’il comprenne vraiment le concept d’attendre Noël).
    Pour ce qui est de notre consommation, on ne l’augmente pas plus en décembre que les autres mois de l’année (et pour les cadeaux, on compte sur mamie qui arpente les brocantes et vides grenier )

    J'aime

  5. Maman Nouille dit :

    Comme je te comprends avec cette pression du calendrier. Nous on a opté pour un calendrier playmobil tout près et quand je regarde instagram je me dis que je suis une mère indigne de ne pas avoir fabriquer moi même un calendrier XD Comme quoi, quand on cherche une raison de culpabiliser, on en trouve toujours.
    Mais j’aime bien l’idée du décompte de l’Avent.
    Mais c’est sur que côté consommation, on est large. Nous on a déjà une tonne de cadeaux pour les enfants à la maison (entre ceux qu’on achète, qu’on reçoit de ceux qui habitent loin, du travail…) et on va fêter noël chez des grands parents très très gaga. Noël ne sera pas éthique!

    J'aime

  6. alinetterunnette dit :

    Intéressant cet article! J’étais aussi un peu partagée à l’idée du calendrier de l’avent…je ne voulais pas un classique du commerce en chocolat, mais je ne me voyais pas dégoter 24 petits cadeaux…surtout avant l’orgie de Noël, et sachant qu’on enchaine l’anniversaire fin décembre ^^… Et puis finalement…en faisant du tri dans mes placards j’ai retrouvé des petites bidouilles que j’avais glané tout au long de l’année sur les vides greniers mais que je ne lui avait jamais offert, idem avec 4-5 petits bouquins d’occaz récupérés sur une bourse aux livres…. Que j’ai complété avec un paquet de chocolat (dont j’ai boulotté les 2/3!) et quelques « bons pour » des activités déjà prévues (la crêpe du marché de noël, la randonnée avec mamie, …)et emballé tout ça dans des petits sachets en tissus qui trainaient ou des chutes d’anciens papiers cadeaux.
    On a peint des pinces à linge en bois et inscrit les numéros dessus, chaque paquet avec sa petite pince, qui allait ensuite s’accrocher au numéro correspondant sur un papier cartonné vert qui ressemblait vaguement à un sapin.
    Aucune harmonie là dedans, pas d’overdose de cadeaux et l’occasion de voir le temps qui passe et le temps qu’il reste grâce aux pinces à linge et au sapin-papier (car je trouve que c’est surtout ça l’intérêt, faire patienter)

    L’année dernière on avait fait un échange avec une amie instagram qui avait un petit garçon du même âge, c’était sympa aussi et ça avait un petit côté « suprise » y compris pour les parents qui ne savaient pas ce qu’il y avait dans le petit paquet!

    J'aime

  7. Douceosa dit :

    Bon on recommence — » effectivement tu n’avais pas besoin de faire un calendrier vu comme ça ! C’est vrai de plus que ce n’est pas obligatoire. De mon côté j’adore le faire car je considère le calendrier comme un cadeau de Noël finalement 🙂 et  » jouer dehors  » je suis jalouse, ce livre a l’air magnifique !

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Oui, il est très chouette et tout doux ! Sans paroles, avec juste des illustrations comme j’aime beaucoup et pas trop « hors du temps » (on ne vit pas franchement dans un style de vie steiner/waldorf à la maison mais ça ne se voit pas trop sur ces illustrations, à part une peut être)

      J'aime

Qu'est-ce que tu en penses ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s