Cambourakis : une maison d’édition ouverte sur les autres

Le grand drame de ma vie, c’est qu’actuellement, je n’ai plus de librairie à proximité de chez moi ! Bon, je mens un peu car il y en a une à quelques minutes en voiture, dans la galerie commerciale d’un hypermarché, flanquée entre un fast-food et une grande chaîne de vêtements : rien n’y fait, je n’éprouve pas une once de plaisir à m’y balader…

Alors, pour compenser, et pour offrir à mes yeux le plaisir d’observer des jolies couvertures, j’ai commencé à m’intéresser à des maisons d’éditions.

donner-naissance-couvPar exemple, quand j’ai découvert que Cambourakis, qui a une super collection d’essais féministes (mais si, vous avez peut être entendu parler par exemple de Donner naissance – Doulas, sages-femmes et justice reproductive de la collection Sorcières), avait une collection jeunesse, j’ai naturellement été intriguée…

 

Et là… Ooooh ! Aaaah ! Que de belles couvertures ! Que de titres alléchants !

Parce que je suis une grande passionnée des livres, j’avais envie de présenter donc cette petite maison d’édition, que l’on voit rarement en vitrine de librairie mais qui n’est pas en reste sur la qualité, comme vous allez le voir.

Je les ai contacté pour qu’ils décrivent leur ligne éditoriale en quelques mots. Voici leur réponse :

Les éditions Cambourakis proposent majoritairement des traductions, en littérature adulte et en jeunesse, dans un souci d’ouverture sur le monde, vers la culture de l’autre. C’est l’une de nos lignes directrices : la curiosité vers d’autres écrits, d’autres pensées, d’autres récits, pour s’enrichir personnellement. 
En jeunesse, nous avons notamment de nombreux titres d’auteur·trices, illustrateur·trices scandinaves. Nous apprécions particulièrement leurs approches sociales, notamment sur le genre, assez novatrices avec un traitement davantage naturel que pédagogique.

 

À la lecture de cette réponse, vous comprendrez pourquoi cette maison d’édition me plaît particulièrement ! Laissez-moi donc vous en présenter quelques livres, on va voir si vous aussi, vous ne tombez pas amoureux !

 

Un jardin pour demain

Un jardinier traverse les époques et les continents pour découvrir l’origine des légumes, leurs cultures, leur saisonnalité et l’art de les accommoder.

En écho aux questions liées à l’alimentation et aux modes de culture alternative viennent s’associer des textes poétiques et documentés sur les fruits, les légumes, les potagers à travers les continents et les époques.

👉 Un jardin pour demain, de Gilles Clément et Vincent Gravé

 

C’est beau !

Une petite chenille mène une existence paisible dans les branchages, jusqu’au jour où elle se retrouve nez à nez avec une créature qui, en la voyant, s’exclame : « Que c’est beau ! ». Une phrase nouvelle, à la signification inconnue pour la chenille. Aussitôt, elle quitte son rameau, cherchant à comprendre ce que signifie « beau ». Mais chaque animal qu’elle croise à sa propre réponse : ours, faon, oiseau… Chacun ses goûts… Difficile de se faire une idée précise de ce qui est beau ! Il faut attendre que la nuit tombe pour que tous s’extasient ensemble devant la magie des étoiles.

👉 C’est beau ! de Antonella Capetti et Melissa Castrillon

 

Comme un million de papillons noirs

Adé adore les éclairs au chocolat, les papillons et poser des questions. Elle a aussi de magnifiques cheveux mais ses camarades d’école s’en moquent, simplement parce qu’ils sont différents. En compagnie de sa mère et ses tantes, elle va heureusement découvrir en douceur la beauté des papillons endormis sur sa tête, jusqu’à leur envol final.

Un ouvrage qui invite à la tolérance, l’acceptation de soi et vise à introduire un peu de diversité dans la littérature jeunesse.

👉 Comme un million de papillons noirs, de Laura Nsafou et Barbara Brun

 

Le refuge

Richard décide de se construire un refuge en cas de besoin. Mais à peine sa construction terminée, de nombreux invités viennent l’y rejoindre. Richard accueille tout le monde et s’inquiète de les protéger.

Un album doux, coloré et généreux, qui donne une réflexion sur l’accueil et l’altruisme.

👉 Le refuge, de Géraldine Alibeu

 

Les voisins

Une petite fille à l’imagination débordante invente la vie des familles de voisins de son immeuble.

Titillant la curiosité de chacun, cette histoire cultive l’imaginaire tout en rappelant joyeusement la nécessité d’une bienveillance et d’une tolérance face aux moeurs des uns et des autres.

👉 Les voisins, de Einat Tsarfati

 

 

Alors, vous craqueriez pour lequel en premier ? Moi, j’ai bien envie de dégoter C’est beau à la bibliothèque ou sur Le Bon Coin !

(Et je sais que c’est de plus en plus rare sur la blogosphère mais cet article est totalement gratuit et absolument pas sponsorisé ni affilié : désolé donc, je n’ai aucun exemplaire à faire gagner, je partage uniquement pour le plaisir du livre et rêver à tout ce que j’aurais envie d’avoir à la maison !)

4 réflexions sur “Cambourakis : une maison d’édition ouverte sur les autres

  1. Gabrielle dit :

    Ca donne envie effectivement ! Va falloir que je commande plein de livres chez vous et que je les récolte à mes passages en France. J’ai l’impression que le choix est très pauvre au Danemark..

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Trouver des chouettes éditeurs/autrices et auteurs/illustratrices et illustrateurs danois ? Challenge accepted 😁 (tout ce qui me donne une raison de farfouiller dans les rayons de librairies / sur les sites des éditeurs est bon à prendre 😇)

      J'aime

  2. Estelle dit :

    J’avais suivi la création de Comme un million de papillons noirs, un projet vraiment très chouette et certainement d’utilité publique. Je ne suis pas directement concernée, mais j’ai entendu parler de plusieurs cas dans mon entourage de petites noires/métisses qui se trouvaient laides par comparaison aux occidentales. Je n’avais pas pensé à compulser tout leur catalogue, ces livres sont de toute beauté ! C’est beau et Le refuge me tentent bien. Et en dehors de la liste présentée, « Mouton » à propos d’une petite fille qui lutte avec ses cheveux bouclés, ça pourra sûrement aider ma poulette frisottée dans quelques mois/ années (son père suggère qu’on lui coupe simplement tout ça pour ne pas avoir à la coiffer…). Et aussi le joli livre paysage Mon tout petit pays. Et les Moumines !!
    Bref, je suis fan ! Merci pour cette découverte, je vais voir si ma bibliothèque en a certains.
    J’en profite pour vous féliciter pour l’heureux événement à venir 🙂

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      J’avais moi aussi suivi la création de ce livre, qui a d’abord été édité en auto-édition ou presque si mes souvenirs sont bons. J’avais vaguement suivi qu’il y avait eu un changement d’éditeur mais je n’avais même pas eu la curiosité d’en chercher plus sur le nouveau, c’était donc la petite surprise découverte en écrivant cet article !

      Et oui, c’était dur de choisir « seulement » 5 livres ! Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à rêver devant pleins de couvertures ! (et merci 🤰😊)

      J'aime

Qu'est-ce que tu en penses ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s