J’ai testé : aller à un anniversaire d’enfant sans cadeau

Note d’introduction : j’ai hésité à publier cet article, qui est une réflexion sur la consommation de mon point de vue de personne privilégiée. Pour les 10% de la population française pour qui offrir des cadeaux n’est même pas une option, mes états d’âmes vont paraître bien futile et je m’en excuse !

Si je devais dater ma prise de conscience autour de ma (sur)consommation, je crois que ça a commencé pendant la première année du Lardon (j’en avais déjà parlé). J’ai d’abord commencé par acheter plus souvent d’occasion et moins souvent neuf. Et puis, au fur et à mesure de mon cheminement, j’ai commencé à moins acheter tout court.

fête-anniversaire.jpg

Offrir d’occasion

Alors, quand venait l’occasion d’offrir des cadeaux à des amis, enfants ou adultes, naturellement, j’avais envie de respecter mes nouveaux principes de consommation. La première fois que j’ai offert un cadeau d’occasion, j’ai pris de multiples précautions : « L’objet était-il en état impeccable ? Les parents étaient-ils d’accord avec ce principe ? » Il s’est avéré que oui ! J’ai quand même eu un sentiment presque de honte quand l’intéressée à ouvert son cadeau : « Quand même, pauvre enfant, elle ne reçoit même pas quelque chose de neuf ! » ai-je pensé. Et oui, on ne change pas des années de formatage à une société de consommation comme ça, du jour au lendemain…

Mais finalement, l’expérience de redonner une seconde vie à un objet et surtout de continuer de consommer en accord avec mes valeurs m’a plu, alors j’ai continué à offrir des objets chinés en brocante ou sur des sites de vente d’occasion. Avec le temps, j’ai même offert des jouets ou livres ayant parfois des traces d’usures visibles, et, devinez quoi, ça n’a entaché en rien le bonheur des enfants les recevant !

Ne rien s’offrir

Et cette année, nous avons passé un nouveau cap en n’offrant : rien.

En fait, ça n’est pas vraiment nouveau : cela fait des années, qu’entre nous, mon amoureux et moi ne nous offrons pas de cadeaux. En tout cas, pas pour nos anniversaires ou à Noël ; ou pas systématiquement. On le vit bien tous les deux, surtout la partie « ne pas avoir à chercher quelque chose qui plairait juste parce qu’il FAUT offrir un cadeau » (on est d’ailleurs tous les deux incapable de répondre à la question « Qu’est-ce qui te ferait plaisir » autrement que par un « Bof, j’ai besoin de rien ») et encore plus la partie « ne pas dépenser inutilement de l’argent ». Sommes nous des feignasses? des radins ? Personnellement je préfère penser que nous raisonnons notre consommation 😇.

Et voilà que maintenant, on commence à appliquer ça à notre fils ! Pauvre enfant, pour ses 3 ans, il n’a rien reçu de notre part ! (Avant que vous appeliez les services sociaux, rassurez-vous : nous préférons corréler les nouveautés aux besoins – avant un long trajet ou un changement de vie par exemple ; et puis finalement, entre vides greniers et troc entre amis, il ne se passe pas un mois sans une nouveauté à la maison…) (et je ne parle même pas du mois de décembre).

Ne rien offrir

Bon, mais ne rien offrir à notre fils, c’est une chose. Mais aux enfants des autres, n’est-ce pas un peu… ingrat ? Mal vu ?

Et pourtant, c’est une proposition qui est venu de nos amis, qui ont répété à plusieurs reprises que « vraiment rien n’est obligatoire pour les cadeaux, réellement pour le deuxième on a déjà tout ! ».

Moi qui essaye aussi (sans beaucoup de succès jusque là) de transmettre le même message à mes proches, c’était l’occasion rêvée de briller et rester fidèle à mes valeurs jusqu’au bout : venir à un anniversaire d’enfants sans cadeau !

Je récapitule : ce choix était entièrement accepté des parents, totalement en phase avec nous et pourtant, au dernier moment j’ai failli craquer : le samedi matin de l’anniversaire, j’étais à deux doigts de passer « en vitesse prendre un truc au supermarché, parce que quand même, ça ne se fait pas », avant de me ressaisir ! Moi qui milite justement pour « pas de cadeau » plutôt que « un cadeau inutile », je me devais de tenir bon !

Alors, en essayant de ne pas trop y penser, on est allé à ce goûter les mains vides. L’anniversaire était très animé et très chouette (quel enfant a besoin de cadeaux quand il y a des amis et du gâteau ?!) (c’est valable pour moi aussi d’ailleurs !). Et au moment de la « remise des cadeaux », la petite fille était aux anges aussi bien pour les cadeaux neufs qu’elle a reçu, que pour ceux d’occasion ; mais aussi pour les emballages sans oublier le couvercle du tup’ passant par là 😂. Bref, tout ça pour dire : comme tous les jeunes enfants, elle s’est amusée de tout et de rien, et ne s’est absolument pas sentie lésée. Quand à nous, on a survécu aussi passé le malaise initial « Au secouuuurs, je suis venu les mains vide » et personne ne nous as hué 😅.

À refaire ?

Ainsi, malgré mes convictions, venir les mains vides n’était pas facile mais je suis fière de l’avoir fait et j’avais envie de garder une trace de ce nouveau petit pas vers la décroissance.

Évidemment, ce n’est pas une action que je systématiserais, mais si l’occasion se représente (donc si quelqu’un me dit clairement n’avoir « envie/besoin de rien »), je rajouterais « venir les mains vides » à mon panel d’options actuelles comportant actuellement « offrir un cadeau immatériel », « trouver un cadeau zéro déchet », ou encore « chiner un cadeau d’occasion ». Et puis côté charge mentale, c’est quand même l’idéal ! (Car soyons honnête, offrir « de manière raisonnée » c’est valorisant, mais bordel, qu’est-ce que c’est fastidieux !)

Et vous, comment offrez-vous ? Avant tout pour faire plaisir à l’enfant, ou en restant fidèle à vos valeurs, qu’elles soient éthiques/minimalistes/zéro déchet/rien de neuf/et j’en passe ?

24 réflexions sur “J’ai testé : aller à un anniversaire d’enfant sans cadeau

  1. missnounours dit :

    Pour ma part je suis partisane d’offrir un cadeau, surtout à un enfant mais bon je suis de base une personne qui adore offrir un présent même si c’est une petite babiole. Après je comprends que pour une question d’éthique on souhaite faire dans le minimalisme, j’ai un couple d’amis qui dans leurs familles c’est uniquement les enfants qui reçoit un cadeau et les autres rien et je respecte même si ce n’est pas ma façon de faire. Perso, je suis plus encline à acheter pas cher, en solde ou en vente privée. Quoiqu’il en soit bravo de respecter vos valeurs.

    J'aime

  2. The story of Jo dit :

    Merci pour cet article qui fait réfléchir ! Personnellement, avec mon conjoint nous nous offrons également très peu de cadeaux (même réflexion que toi « j’ai rien besoin »), sans être radin, nous sommes très peu dépensier. Par contre, j’avoue pour mon fils de 18 mois c’est une autre affaire ! J’achète de plus en plus d’occasion (car il n’est pas du tout délicat :)), à part souvent pour des livres qui me font craquer…. En tout cas, j’approuve à 100% ton idée, même si pour l’instant je ne suis pas encore prête à l’appliquer chez moi (peut être quand il sera un peu plus grand….).

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Oui, je pense que c’est un cheminement !

      Je pense que je me suis sentie autorisée à ne rien offrir pour les 3 ans de mon fils car les conditions étaient réunies : je savais qu’il aurait pléthore de cadeaux de ma famille ; que je ramène suffisamment souvent des trouvailles de brocantes pour avoir le sentimenr de le gâter. Et c’est la même chose pour l’enfant de nos amis : la demande venait d’eux initialement, et une dizaine d’autres personnes étaient invités : assurément, l’enfant ne serait pas lésée !

      Aimé par 1 personne

  3. Charlotte - Enfance Joyeuse dit :

    C’est un super article pour réfléchir à notre manière de consommer. Je trouve ton argumentaire vraiment intéressant. Offrir un service, de l’immatériel ou bien même d’occasion, je trouve ça super ! C’est une démarche que je souhaite adopter aussi ! Merci pour ce super billet !

    J'aime

  4. Ambre dit :

    On n’a pas encore franchi le pas du « pas de cadeau »… mais pour les 2 ans de l’asticot, on avait reussi a bien limiter la casse, un cadeau de chaque paire de grands-parents et un de notre part. Mon frere a par contre bien defonce la belle balance car il adoooooore son neveu. On essaie de faire passer le message qu’on peut l’adorer sans trop de paquets ca finira par venir.
    Pour Noel ca a ete moins reussi mais on a commencé a faire germer le principe de l’occasion que je trouve top pour « essayer » des jouets (et le fait est, le garage et les petites voitures il n’en a rien a carrer alors j’aime autant que ca ait ete chine a 5euros!)
    Work in progress, ca avance doucement mais surement, mes parents ont trouvé geniale mon idée d’offrir une carte de piscine a leur petit-fils pour Noel alors je ne desespere pas!!!

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Héhé, l’occasion c’est toujours bénéfique : si l’enfant n’en a rien à carrer, on est content de n’avoir mis que 5€ dedans ; et si l’enfant adore ça, on est content de lui faire plaisir en lui achetant sa 158ème petite voiture (visiblement, on ne peut pas en avoir trop selon le Lardon) pour 50 centimes 😅.

      La carte de piscine c’est super chouette ! Ici, j’attends qu’il soit un peu plus grand pour lui (faire) offrir une carte à la ludothèque : un cadeau immatériel, mais avec pleins de jeux à la clé, le bonheur, non ?

      J'aime

  5. Melle Blanche dit :

    Nous offrons des cadeaux immatériels et ça arrange bien les parents qui vivent dans des petites surfaces (et même les autres).
    Dernier anniversaire en date, samedi dernier, 14 invités et 13 jeux (de quoi monter une ludothèque). Nous on opte pour des entrées de piscine, d’accrobranches, d’escalade, de cinéma. On soigne la présentation avec une belle enveloppe, un ruban et l’enfant est ravi d’avoir un cadeau qui change. Sinon quand on connaît bien les autres invités on se cotise pour payer une activité à l’année, un équipement de sport, un instrument. L’enfant en profite réellement.
    J’en parle justement ici : http://www.cestbientotnoel.com/archives/2018/06/22/36507132.html

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Oui, j’aime beaucoup les cadeaux immatériels aussi ! Mais dans mon entourage, les enfants sont encore jeunes (3 ans ou moins) donc ça commence seulement (une amie a offert au Lardon une place de spectacle par exemple, c’est une super chouette idée !).

      Je vais aller lire ton article de ce pas, mais je suis sûre que je vais m’y retrouver dans la philosophie !

      J'aime

  6. annima.fr dit :

    Je suis assez surprise par la question, ça ne me serait jamais venu à l’idée d’arriver les mains vides quelque part, que ce soit chez des copains ou à l’anniversaire d’un enfant. Si l’argument est financier (ce qui peut s’entendre parfaitement), on peut réaliser un dessin (mon fils en a reçu deux magnifiques pour son anniversaire) ou quelque chose de personnel (faire des petits gâteaux, offrir un pot de confiture maison, participer à la préparation). Si c’est une question éthique, je partage complètement l’initiative de Melle Blanche: un cadeau immatériel et éventuellement partagé, ce qui crée en plus du lien entre ceux qui offrent et permet aussi de lisser les différences de moyens entre les familles. (Et vu le prix d’une place de cinéma, c’est presque un cadeau de luxe!).

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Héhé, c’est marrant car comme toi, ça ne me serait jamais venue à l’idée de venir sans rien… avant que les parents le proposent explicitement ! Et c’est ça que je trouve intéressant : remettre en cause ses habitudes 🙂

      Dans le contexte où j’étais (l’enfant fêtait son premier anniversaire), je crois que pas de cadeau de notre part a eu autant d’effet qu’un dessin ou du fait maison 🤣 Et à cet âge l’immatériel ça n’est pas évident encore !

      Mais je prends note des idées de cadeaux que tu as proposé pour les prochaines fois, et pour des plus grand, il y en a de très chouettes (la place de cinéma par exemple, car c’est TELLEMENT cher) (et pour un cadeau de luxe, on peut rajouter du popcorn 🤩🤩) ! (Sinon, ici, on utilise souvent les dessins comme… emballage de cadeaux ! C’est zéro déchet et ça plait beaucoup, aussi bien pour les petits que pour les grands !)

      J'aime

  7. laurence dit :

    J’aime beaucoup cet article. Je n’ai plus d’enfant en âge de fêter les anniversaires (enfin, façon de parler) mais j’assume très bien de me rendre chez des amis les mains vide ou alors en toute simplicité un pot de confiture fait maison ou une cueillette de mon jardin !

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Je pense que pour les plus grands (ou vieux 🤣) c’est plus facile de venir sans rien oui !

      Et sinon, du chocolat ou du vin, ça fait toujours plaisir, et comme c’est un produit consommable, ça rentre dans ma catégorie d’idées de cadeaux « éthiques » 😇

      J'aime

  8. Blandine dit :

    Moi je tente cette semaine: organizer un anniversaire d’enfant en demandant aux parents de ne PAS apporter de cadeau. Je trouve que les gouters d’anniversaires d’enfants la ou j’habite deviennent vraiment exageres. J’espere que les parents suivront nos consignes 🙂

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Tiens, je me demande comment tu as donné la « consigne » ? Plutôt à l’oral ou directement dans l’invitation ? Les parents dont tu parles sont-ils des proches de l’enfant, ou bien les parents des amis de l’enfant ?

      En tout cas, bonne chance, et bon anniversaire à cet enfant, qui je suis sûre passera une excellente journée, peut importe le nombre de cadeaux qu’iel aura à ouvrir !

      J'aime

  9. Le Rire des Anges dit :

    Il existe de plus en plus de boutique qui revalorisent les jouets d’occasion, c’est un bon compromis!
    J’ai toujours amené un jeu ou jouet à un anniversaire mais je sélectionne vraiment ce que j’achète. C’est le minimum!

    J'aime

  10. Claire dit :

    Avec mon mari, la plupart du temps, on s’offre des cadeaux immatériel : massage ou bon resto.
    Pour mes enfants, clairement, nous ne leur offrons rien aux anniversaires et à Noël, ils en ont bien assez (enfin, j’ai participé au triangle de pickler pour Noël). Par contre, je peux acheter en dehors de ces périodes pour le plaisir (mais toujours avec un objectif moyen long terme et avec parcimonie).
    Pour l’anniversaire de ma fille, elle a reçu des cadeaux de ses copains dont elle se fichait clairement. Elle préférait largement la présence des copains !
    Certains seront peut-être choqué, mais au lieu que ça dorme dans un placard, ils ont été offert aux anniversaires de copain 🙂

    Aimé par 1 personne

  11. dansmabloghouse dit :

    J’aime beaucoup ton article. Le premier anniversaire de mon aîné m’a fait prendre conscience de ça. En plus son anniversaire est a semaine avant Noël… Alors imagine lol
    Du coup mon mari et moi n’offront rien à nos enfants à moins qu’il y ai un truc utile à lui offrir à ce moment là. Et on passe notre temps à dire « pas de cadeaux » à la famille… Mais ils offrent toujours quelques chose. Donc on est passé au « un seul cadeau par foyer, et tiens regarde la liste de jouets /materiel qui lui plairait », comme ca je maîtrise le futur bazar dans sa chambre et dans mon salon. jusque là seuls mes parents et un oncle de mon mari ont parfaitement pijé le truc. Mais on travaille tous le monde pour eviter cette surenchère de cadeaux en mode « bricoles prise chez gifi, comme c’est pas cher on en prend plein, c’est pas solide alors un mois apres Noël ca ressemblera plus à rien mais tant pis  »

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Olala oui, le combo anniversaire/Noël doit être fatal en nombre de cadeaux !

      Proposer une liste de cadeaux est une bonne alternative pour éviter les « cadeaux jetables » de chez Gifi. Hélas, j’ai tendance à piocher l’inspiration sur des sites obscurs comme Tangram-Montessori ou Chouchous.fr et pour certains proches c’est moins simple que d’aller dans une boutique physique connue…

      J'aime

      • dansmabloghouse dit :

        Oui c’est vrai que moi aussi j’ai des membres de la famille qui ne sont pas à l’aise pour commander sur internet, tu te retrou e toujours avec des jouets « jetable » de toutes façons… Mais du coup j’hesites pas a dire quelques temps après « oh mine le jouet il a pas tenu, pourtant mon fils a pas été violent avec » et ils finiront bien par comprendre que depenser des sous pour des jouets qui dure 2 mois c’est pas le bon calcul.

        J'aime

Qu'est-ce que tu en penses ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s