Découvrir le corps humain (et les clichés sexistes)

Ça a commencé par cette question, posée à deux heures du matin : « Maman, pourquoi j’ai le zizi tout dur ? » Et puis, régulièrement, le Lardon a de nouvelles questions sur son (ou notre) corps, et en particulier les organes génitaux : « Y a quoi en dessous de la peau ? », « Maman, comment tu fais pipi si t’as pas de zizi ? », « Pourquoi t’as pas de poils sur les fesses ? », « Pourquoi t’as du sang ? » et j’en passe.

Nous répondons à ses questions sans tabou (mais surtout comme on peut et selon l’inspiration du moment), en essayant d’utiliser des termes précis. Par exemple, pour les garçons, même si on dit souvent zizi, j’alterne aussi avec les termes pénis et bourses, notamment quand je change le Lardon, en verbalisant ainsi les endroits que je nettoie. Côté organes féminins, j’emploie avec un certain naturel les mots utérus, vagin et même périnée (on a pas mal parlé de ma grossesse et mon post-partum 😅), mais j’ai pourtant du mal à dire vulve (probablement car c’est un terme que j’ai peu entendu…) (d’ailleurs même mon téléphone, depuis lequel j’écris cet article, ne semble pas à l’aise puisqu’il propose de remplacer le mot par bulbe… 😣)

Alors après la 48ème question sur le sujet, j’ai compris qu’à défaut de pouvoir aller aux toilettes tranquille, je pouvais au moins choisir le moment où je devais répondre à ces questions légitimes. C’est décidé, nous avions donc besoin… d’un livre (ou de plusieurs ?) pardi !

À la recherche de l’ouvrage idéal

Me voilà donc en recherche d’un livre adapté à l’âge (3 ans) et aux connaissances du Lardon avec les critères suivant : illustré de manière réaliste, sans tabou sur le sexe, et surtout qui traite hommes et femmes de manière égale (et hélas, ça n’est pas évident pour tout le monde…)

En faisant des recherches, j’ai découvert avec beaucoup d’intérêt un article de Christine Détrez : dans Il était une fois le corps… La construction biologique du corps dans les encyclopédies pour enfants, elle analyse des ouvrages pour enfants expliquant le corps humain et montre comment le choix des mots ou des illustrations véhicule de nombreux stéréotypes sexistes. Par exemple, le rôle des muscles est souvent illustré par des figures masculines ; ce qui ne serait pas un problème en soit si ça n’était pas systématique, sous-entendant ainsi implicitement que seuls les hommes peuvent être musclés.

Le travail détaillé de Christine Detrez m’a permis de me concocter une petite liste de questions pour voir si les choses ont changé depuis (son article date de 2006) :

  • Dans les (illustrations des) scènes de vie, les femmes sont-elles cantonnées à un rôle maternant et du soin ? L’univers de la science est-il réservé aux hommes ?
  • Les petites filles sont-elles montrées en train de faire du sport ? Les garçons rêvent-ils et ont-ils des émotions (autre que la colère) ? Dansent-ils ou jouent-ils à la poupée aussi ?
  • Comment sont représentés les corps ? Sont-ils masculins et blanc par défaut ? Les muscles des filles sont-ils valorisés autant que ceux des garçons ?
  • Comment est expliqué la reproduction ? L’ovule est-il réduit à un rôle passif attendant le valeureux spermatozoïde (alors qu’il n’en est rien) ? L’acte sexuel est-il dissocié de la conception ?

Bref, vous l’aurez compris, toutes ces questions visent à vérifier qu’insidieusement, le livre documentaire ne contribue pas à perpétuer des clichés sexistes.

À propos des organes sexuels

J’ai trouvé mon bonheur avec Zizis et zézettes (merci de ne pas sortir cette phrase de son contexte 😊) !

zizis-zezettes

👉 Zizis et zézettes, de la collection Mes p’tits pourquoi

Ce petit livre est vraiment bien conçu : il aborde avec des mots simples des concepts qui ne sont pas toujours facile à expliquer, que ce soit par gêne ou parce qu’on a du mal à trouver les bons termes.

Ainsi, les parties intimes sont décrites sans manières (ni tabou). Par exemple, pour le sexe féminin : « On ne voit presque pas la zézette d’Olivia. Ou plutôt, on n’en voit qu’une partie : la vulve. C’est une fente entourée de deux plis, qu’on appelle les grandes lèvres. L’autre partie, le vagin est à l’intérieur de son corps. »

J’aime aussi que ce petit livre aborde d’autres sujets comme le consentement (« Personne n’a le droit de toucher ton zizi ou ta zézette si tu n’en as pas envie. Si ça t’arrive, parles-en à une grande personne »), la masturbation (féminine incluse ! c’est si rare ! « Zizi et zézette ont des parties du corps très sensible. Il te suffit d’à peine y toucher pour sentir comme des chatouillis. (…) Olivia aime bien ça. Elle sait qu’elle a le droit si personne ne la voit. Samuel aussi joue avec son zizi. Comme sa soeur, il le fait quand il est tout seul. »), la pudeur (« Pas question de montrer son zizi ou sa zézette n’importe où à n’importe qui ! »), l’érection (« Parfois c’est agréable, parfois ça fait un peu mal ou c’est juste gênant. ») ou encore la puberté et les poils (« Ils sont très utiles : ils sont là pour protéger le sexe des saletés. C’est comme une forêt qui empêche les microbes d’entrer »). En revanche, étonnamment, il n’est pas fait mention des règles.

Bref, Zizis et zézettes de la collection Mes p’tits pourquoi est tout à fait ce que je cherchais : il répond à (quasi) toutes les questions du Lardon, et plus encore !

Si un jour le Lardon a des questions plus précises sur certains de ces sujets, j’ai aussi repéré ces livres :

À propos du corps en général

Et puis bon, comme il n’y a pas que le sexe dans la vie, il me fallait aussi des ressources sur le corps humain ! Voici les livres qui étaient disponible dans ma librairie :

Je les ai tous soigneusement feuilletés (enfin sauf ceux de chez Fleurus : une maison d’édition qui genre les livres est forcément sexiste…) pour voir si 10 ans plus tard, les conclusions de Christine Détrez étaient toujours d’actualité.

Malheureusement, c’est bien le cas, un seul de ces livres a trouvé grâce à mes yeux :

Le corps humain

👉 Le corps humain de la série Questions Réponses 5+ chez Nathan

Le corps humain de chez Nathan n’est pas parfait (j’aurais préféré un livre avec des explications ouvertes plutôt qu’un format de questions/réponses par exemple) mais a beaucoup de qualités :

  • C’est celui qui montre le plus de diversité dans les représentations, tout en évitant les stéréotypes les plus fréquents. La couverture en est un bon exemple puisque c’est le seul de ces 6 ouvrages illustrant une petite fille jouant de sa force.
  • Bien qu’il soit indiqué pour les 5 ans et plus, je le trouve très ancré dans le réel et la vie pratique (pourquoi bien manger, pourquoi se laver…), donc tout à fait adapté à mon petit curieux de 3 ans.
  • Sur la page « Grandir », le livre fait bien mention des règles.
  • Ses illustrations sont (relativement) réalistes, ce que je trouve indispensable pour un ouvrage à dimension pédagogique.
  • Il est très abordable (moins de 7 €) et ça compte quand comme moi, on a tendance à acheter un peu trop de livres…

Son plus gros défaut est le nombre de questions qu’il soulève, malgré le nom de la série (« Questions Réponses ») ! En effet, beaucoup de concepts sont mentionnés mais pas expliqué, me mettant ainsi dans l’embarras face au Lardon (« À quoi ça sert les globules rouges ? » m’a-t-il demandé 15 ans après mon dernier cours de SVT…).

J’ai donc cherché un autre livre qui permettrait d’aller un peu plus loin, et j’ai jeté mon dévolu sur celui ci, trouvé d’occasion :

Je n’ai pas pu le feuilleter avant de l’acheter mais de nombreux articles de blogs m’avaient convaincus de ses qualités ludiques et pédagogiques.

Alors, effectivement, dans ce « gros classeur », il y a beaucoup de volets à soulever, de chevillettes tirettes à tirer : l’aspect ludique est bien là.

En revanche, côté clichés, ce livre se roule en plein dedans… Voici trois exemples parlant :

  • Sur la page des muscles, trois garçons sont représentés : l’un porte des altères, l’autre gonfle son biceps et le dernier est en béquille car il s’est déchiré un muscle après un effort trop violent. La petite fille, elle illustre… les muscles du sourire !
  • Sur la page du cerveau, le garçon illustre le fonctionnement sans relâche et organisé du cerveau. Sur l’autre page, la petite fille sert à montrer… les émotions.
  • Sur la page de la digestion, c’est la grossophobie qui me dérange : on y voit le seul enfant gros du livre. Il est (évidemment) devant la télé en train de manger un burger dégoulinant de gras. Le texte laisse sous-entendre que le surpoids n’est qu’une histoire de mal-bouffe et de fainéantise ; ce que je trouve extrêmement réducteur et culpabilisant…

Bref, ces détails ne nous empêcheront pas de lire ce livre mais ils continuent d’entretenir des croyances fausses, ce que je déplore vraiment… Pour le prix (plus de 20 € neuf), ce n’est pas une ressource que je recommanderais les yeux fermés, tout aussi ludique soit-il.

Pour aller plus loin

Enfin, le corps étant une machine tellement fascinante, j’avais très envie de compléter ces trois livres par un support à manipuler. J’ai donc craqué en plus (mais ouf, trouvé d’occasion aussi, je peux avoir la conscience tranquille) pour ce puzzle multi-couches illustrant la complexité de notre l’anatomie :

puzzle-en-bois-anatomie-fille

Après tous ces achats, il va falloir m’arrêter nous allons maintenant tâcher d’exploiter longtemps le potentiel de ces ressources : il faut dire que cela fait un paquet d’informations à digérer pour le Lardon. Pour le moment, il ne lit qu’une ou deux pages de temps en temps, d’un air très absorbé, et attends quelques jours pour poser des questions !

 

Et puisqu’il n’y a pas de raison que je sois la seule à me laisser tenter, je vous laisse ici quelques articles de blogs qui m’ont inspirés dans mes recherches d’ouvrages sur le sujet :

 

Et chez vous, quand vos enfants ont-ils commencés à s’intéresser au corps humain ? Comment avez-vous répondu à leurs questions ?

Et côté livres, comment sont-ils pensés ? Véhiculent-ils aussi insidieusement des clichés sexistes ?

 

Edit du 3 juin : j’ai trouvé de nouveaux livres en librairie, mais ils ne m’ont pas convaincus non plus.

11 réflexions sur “Découvrir le corps humain (et les clichés sexistes)

  1. Charlotte - Enfance Joyeuse dit :

    Merci infiniment pour cette liste ! C’est vrai que ce sont des questions importantes qui animent les enfants à un certain moment de leur vie et on ne sait pas toujours comment les accompagner. Je pense aussi que les livres enfants sont un support très adapté. Et avec ta sélection, tu nous donnes une liste très complète alors merci !

    Aimé par 1 personne

  2. Ambre dit :

    Merci beaucoup, tu m’evites (une fois de plus) des heures de recherche a la librairie (on habite en pleine campagne, la librairie est assez loin et la bibliotheque est plutot tres (TRES!!) decevante en terme de ressource livre jeunesse alors je ne suis pas aidée!).
    Mon asticot a commencé la douce période du Pourquoi a toutes les sauces il y a quelques semaines, la creche l’a donc repabtisé « Monsieur Pourquoi » parce qu’a priori elles trouvent cette periode particulierement marquée chez lui 😀
    Et évidemment on a aussi les grandes interrogations allant de la couleur du pipi (pourquoi il est jaune foncé le matin?), la taille des membres entre enfant et adulte (incluant la taille du zizi bien sur), les poils et cette grande question de pourquoi maman et mamie n’ont pas de zizi (cela dit il persiste a penser que j’en ai un). On a aussi l’histoire des tuyaux qui vehiculent le caca et le pipi (desolee pour ces considerations pas ragoutantes mais c’est la verité vraie de nos discussions quotidiennes), le pourquoi des fois le caca est dur…
    C’est tres axé pipi/caca pour le moment (bizarre!!) mais on a aussi les petites questions sur la provenance du bébé forcément….
    Alors un (ou des!) livres c’est FORCEMENT la solution!!!!
    Merci encore!!!

    J'aime

  3. elisamarnet dit :

    cette sélection est bien sympa, mon fils est aussi dans le questionnement là dessus, exemple flagrant il y a peu il a demandé qu’on lui explique comment on faisait les bébés (je croyais que c’était au moins vers 5 ans moi !!!! lol), on a expliqué du mieux qu’on pouvait mais ensuite quand il nous faisait un câlin il disait « on s’aime donc on est en train de faire un bébé ! » lolll. donc on a senti qu’il y avait une vraie demande de bien comprendre…mais j’avoue que c’est difficile niveau bouquins de trouver ce qui nous correspond. un exemple même si ce n’est pas sur le même sujet, ma mère lui a acheté un petit bouquin sur la colère bourré de stéréotypes (vu qu’il faisait des colères), et quand je l’ai entendu lui lire je me suis dis mais mon dieu (collection Dolto du coup j’ai du mal à envisager d’autres titres de cette collection). elle ça l’a pas choqué vu que ça rejoint un peu l’ancienne génération (en gros ça rejoint ce que je dis dans mon dernier article comme quoi ça dépend des gens…), du coup j’ai discrétos subtilisé le bouquin et il est dans le sac pour la prochaine brocante…

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Oui, pas évident de trouver les mots justes sur certains sujets !

      Mais oui, j’ai remarqué que les livres anciens (pardon Mme Dolto, mais vous n’êtes plus toute jeune 😅) sont vraiment pire niveau stéréotypes (au moins, ça veut dire que ça avance un peu).

      J'aime

  4. Ambre dit :

    As-tu pu feuilleter « Le Corps » des collections Kididoc?
    Moi non (donc c’est purement unequestion) mais je me tate justement pour un livre sur le corps….

    J'aime

  5. Cécile dit :

    Merci ! Mon fils de 4 ans est très curieux vis à vis du corps humain ces temps-ci et je ramais pour lui trouver un livre correspondant aux mêmes critères. Trop rares sont les livres sur ce thème sans stéréotypes!

    J'aime

    • chutmamanlit dit :

      Oui, autant dans la littérature jeunesse, on trouve de superbes pépites, mais dès qu’on s’attaque au monde des livres documentaires, les clichés reviennent de plus belles… (Autre sujet, mais par exemple, trouver un livre sur les chantiers ou les pompiers avec des femmes est presque mission impossible !)

      J'aime

Qu'est-ce que tu en penses ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s