Brocante et vides-grenier : chiner avec des enfants

J’adore chiner ! C’est mon petit plaisir du week-end : me promener au soleil, fouiller dans des caisses et sur les étals, dégoter des trucs géniaux à un prix incroyable tout en découvrant les villages du coin ❤.

Mais depuis 3 ans, je chine avec un enfant, et maintenant deux et ça n’est pas la même histoire… J’en ai parlé l’autre jour sur Instagram et les réactions m’ont donné envie d’écrire un article plus complet !

Cet article s’inspire de celui de La Lune Mauve, qui partage avec moi la passion des vides-greniers, mais ici, je me concentrerais sur la logistique qu’avoir des enfants implique.

Comment connaître les dates des brocantes ?

Pour connaître les dates des vide-greniers, j’utilise le site vide-greniers.org : il est plutôt moche et assez mal foutu MAIS on peut recevoir un email d’alerte. Ainsi, chaque jeudi matin, je suis prévenue des brocantes ayant lieu dans un rayon de 30 km de mon domicile et ça me permet de voir s’il y a quelque chose d’intéressant le week-end.

Je me concentre sur les villages proches, sauf si je suis en manque de brocante (les vrais savent) ou que j’ai envie de visiter un mignon petit village.  J’adore découvrir des petits patelins avec mes enfants, on trouve toujours des belles surprises : un beau paysage, un manège, une fontaine où se baigner tout nu, des chameaux broutant dans un pré (si si…) ou tout simplement une boulangerie… Le bonheur quoi !

Qu’est-ce qu’on trouve pour les enfants en brocante ?

Si vous avez envie d’être efficaces car vous cherchez des choses spécifiques, visez plutôt les bourses (bourses aux vêtements, bourses de puériculture…) : le site vide-grenier.org permet de filtrer.

Mais si flâner et fouiller vous convient, un vide-grenier ou une brocante fait très bien l’affaire : au milieu des vieilles assiettes et des portants d’habits pour adulte, on trouve TOUJOURS des caisses d’habits pour enfants, des livres jeunesses et des jeux !

2017_0604_17073800-01.jpeg

Un beau butin pour cette brocante improvisée pendant des vacances

À quel moment de la journée chiner avec des enfants ?

Personnellement, j’ai abandonné toute idée de chiner aux « meilleures horaires » (en tout début de brocante, quand les meilleures affaires sont encore là ; ou en fin de journée, quand la négociation est facile) : la bonne humeur est plus importante que les bonnes affaires 😅.

En famille, mon créneau préféré est donc le matin, une fois que le Lardon a fini d’émerger (et comme il aime prendre son temps, on est rarement à la brocante avant 11h). Ça n’est clairement pas idéal pour une mission « chine efficace » mais pour une balade en famille ça va très bien (et comme ça, pendant ce temps là, l’amoureux nous prépare un bon repas 😇).

Quoi emporter pour une balade en brocante avec ses enfants ?

Qu’on soit avec ou sans enfants, il faut évidemment :

  • des sacs pour ranger vos achats ;
  • de la monnaie (ou au moins un billet pas trop gros) ;
  • de quoi se nourrir et s’hydrater (même si il y a souvent un stand à hot-dog ou frites qui dépanne bien en cas de crise d’hypoglycémie) ;
  • casquette et crème solaire, car ça peut taper fort !

Côté transport d’enfants, cela dépendra de l’âge de vos enfants et de vos habitudes. Ici, j’ai testé :

  • en portage : idéal pour les petits qui ne se déplacent pas, et encore mieux quand ils sont porté à dos ; sinon ça gène pour fouiller comme on a envie dans les caisses d’habits 😅.
  • en poussette : c’est plus encombrant que le portage, surtout aux horaires de forte affluence ; mais c’est nettement moins physique, surtout quand il y a les affaires de plusieurs enfants à transporter.
  • à pied : dès 18-24 mois, le Lardon me suivait à pied dans les brocantes. Il a tendance à rester collé à moi plutôt que partir sans prévenir, surtout quand il y a du monde, ce qui ne m’inquiète donc pas.

Avec un (ou deux) enfants, j’ai forcément moins de mains libres. Alors quand j’achète des choses volumineuses ou lourdes (par exemple des jeux de société ou un garage en bois), je n’hésite pas à demander au vendeur de me le garder dans un coin, personne ne refuse jamais ! (En revanche, il faut penser à récupérer son butin avant de partir 😅 #truesory)

Quel budget prévoir ?

Comme pendant la haute saison, je vais souvent en brocante, j’essaye de ne pas dépasser 10-15 € d’achats « non indispensable » (typiquement les jeux et les livres). En revanche, je compte les habits hors budget.

Pour les habits pour bébés, je privilégie les stands où beaucoup de choses me plaisent : il est plus facile de négocier un tarif quand on prend un lot de plusieurs habits. Je ne mets pas plus de 1€ pour les bodies et 2€ pour les pyjamas (et même souvent moins). Pour le Lardon qui met maintenant du 3 ans, les prix tournent autour de 2-3 €, sauf les pièces un peu plus chères comme les manteaux ou les pulls en laine. Et puis, parfois, je me permets des petites folies à 5 € quand c’est de la marque 😊.

Côtés littérature jeunesse, les livres des gros éditeurs (École des Loisirs et cie…) se trouvent tellement facilement qu’il serait bête d’y mettre plus de 1 €. Les plus gros livres se trouvent à 3-4 €.

2019_0603_12313100.jpg

Trois ans de fouille de chine dans les bacs à livres

Quand aux jeux, de sociétés ou pas, c’est vraiment variable mais en règle générale on peut vraiment faire des bonnes affaires pour moins de 5 €. Pour donner une idée, voici quelques butins de chine :

2019_0604_09515500.jpg

Ces cinq jeux m’ont coûtés 15 €

Faire participer les enfants à la chine

Se promener dans un vide grenier avec des enfants, ce sont les exposer à des dizaines, voir centaines d’objets à hauteur d’yeux ! Alors forcément, ça peut faire peur…. « Comment gérer mon enfant s’il a envie de tout ? »

Avant les 2 ans du Lardon, cela ne m’a posé de problème en particulier : à chaque fois qu’il me montrait un objet l’attirant, on prenait le temps de le regarder, de l’observer, de le toucher puis… de le reposer. À cet âge, il était dans une phase très exploratoire, sans vouloir forcément posséder les choses.

Et puis, il a grandit et s’est mis à affirmer ses choix personnels. Nous avons donc abordé nos balades en brocante différemment : vers ses deux ans, j’ai commencé à l’impliquer dans les recherches « Moi, j’aimerais bien trouver un joli panier pour le bois de la cheminée, et toi, qu’est-ce que tu voudrais trouver à cette brocante ? » J’ai de la chance, il a vite jeté son dévolu sur des petites voitures (valeur du marché : 20 ou 50 centimes pièce, voir gratuite si votre enfant est suffisamment mignon et la voiture suffisamment cabossée). En l’incitant à avoir un objectif, je l’aide à se focaliser sur un type d’objet en particulier plutôt que se disperser : « Aloooors, est-ce qu’il y a une voiture rouge sur ce stand ? ».

Parfois, il me montre des trouvailles complètement hors-budget : je n’hésite pas à lui expliquer que « C’est trop cher » (les voitures de collection à 5 ou 10€ pièce, c’est pas pour nous). L’avantage, c’est que contrairement à un magasin, on a encore l’espoir de trouver plus loin « Tiens, mais si on allait voir dans ce stand là-bas ? », ce qui suffit généralement à lui faire oublier la contrariété.

Cette saison, le Lardon a trois ans, et choisir un seul jouet pour toute la durée de la promenade est devenu plus compliqué. Je lui alloue alors maintenant un budget (2€ par exemple). Il est encore un peu jeune pour comprendre ce que ça implique mais ça l’aide à gérer la frustration : je ne refuse pas parce que je n’ai pas envie mais parce que nous n’avons plus de pièces.

Et puis maintenant qu’il parle bien, je l’encourage à discuter directement avec le vendeur ou la vendeuse (qui sont parfois des enfants vendant leurs vieux jouets !) : pour un enfant de trois ans, c’est un sacré exercice d’attirer l’attention d’un inconnu pour lui poser une question mais je crois qu’il tire une grande fierté de faire comme les grands et de donner sa petite pièce pour récupérer un jouet en échange 😊.

20190512_124626-01.jpeg

On en achète des voitures avec deux euros !

 

Et, le Lardon, comme moi, est ravi de montrer ses trouvailles à son père en rentrant ❤ ! Alors, si vous me cherchez un dimanche matin, je serais probablement en train de brocanter avec mes deux enfants !

 

Et vous, vous chinez ? Emmenez-vous vos enfants ? Racontez-moi vos meilleures trouvailles, j’adore ça !

5 réflexions sur “Brocante et vides-grenier : chiner avec des enfants

  1. Charlotte - Enfance Joyeuse dit :

    Merci beaucoup pour toutes ces astuces ! C’est vrai que tes moments de brocantes doivent être différents avec deux enfants ! En tous cas, je trouve ça super que tu puisses continuer à en faire et à leur transmettre le plaisir de chiner ! De si jolies trouvailles (et tant d’économies!) …

    J'aime

  2. PachaMaman dit :

    Oh les vide greniers font aussi parties de mes passions ! Comme je me sens comprise hihi… et comme tu le dis, ça permet de découvrir de nouveaux villages et j’adore ça :). En tout cas j’ai adoré tombé sur ton article ! Il est super intéressant et complet si on a besoin d’astuces pourvu partie à la chine avec ses enfants !! Moi j’y vais parfois seule ou en portant bébé qui a huit mois et je peux encore y aller tôt le matin, on verra quand il sera plus grand si il aimera m’accompagner mais je suis sure que oui !

    J'aime

Qu'est-ce que tu en penses ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s