Dans notre boîte à musique

Je pratique souvent la rotation des jouets (seule une petite sélection de jouets est accessible à un instant donné, ce qui permet de garder un salon rangé pas trop en bazar et un intérêt – environ – constant du Lardon pour ses jouets). Mais certains restent accessible toute l’année et c’est le cas de notre boîte à musique. Cela fait bientôt trois ans qu’elle est en service, et avec l’arrivée du Bourgeon, je redécouvre certains instruments dont il semble beaucoup apprécier le son, alors j’ai eu envie d’en parler !

kalimba

Mon instrument préféré de cette boîte est certainement notre kalimba, acheté pendant ma grossesse du Lardon. Nous avons découvert cet instrument de musique d’Afrique Subsaharienne grâce à ma tante qui est institutrice en maternelle : elle en joue pendant les temps de sieste. En l’essayant chez elle, nous sommes tombés sous le charme de ce petit piano à doigts, au son très doux. Grâce à son harmonique, les mélodies jouées sont forcément « juste » : c’est très relaxant de joueur « au hasard » ! Pour les plus grands, c’est aussi une chouette découverte du principe de résonance : en jouant du kalimba sur différents supports (son ventre, une table en bois, dans les mains) le son est plus ou moins amplifié ou absorbé.

cloches

Dans la boîte à musique, les instruments préférés des enfants (de passage, ou non) sont certainement ces 8 cloches musicales (oui, il en manque sur la photo, le Lardon aime les semer partout dans la maison). Elles viennent de Nature et Découvertes et si leur qualité n’est pas exemplaire (la peinture s’écaille, certaines se dévissent), il faut reconnaître qu’elles durent tout de même plutôt bien. Leur son est particulièrement doux et harmonieux et couvre tout la gamme (de Do à Do) et les couleurs très attirantes (attention, ça n’est du coup « pas très montessori », quoi qu’en dise la boîte !). Je regrette cependant qu’un support ne soit pas disponible pour pouvoir aussi les faire sonner avec une baguette (c’est plus simple pour jouer un air en rythme, plutôt que les soulever et les reposer). Pour cela, il faudrait plutôt aller du côté de ce modèle, mais il est plus cher.

boules

Récemment, j’ai piqué à mes parents ces deux « boules miroirs à grelots ». Je n’ai aucune idée d’où elles viennent, et de comment ça s’appelle (de mon côté, j’ai vite arrêté les recherches à base de « deux boules » sur Google, ça n’était pas très kids-friendly….) (le plus similaire que j’ai trouvé sont ces boules sensorielles chez Hoptoys). Toujours est-il qu’elles sont très chouettes à manipuler : je peux les faire rouler dans mes paumes pour les faire tinter, ce qui fait sourire le Bourgeon à coup sur ; le Lardon lui aime les secouer dans tous les sens. Le fait qu’elles soient rangées dans un petit écrin de velours rajoute beaucoup à l’attrait du jeu !

Et leur son très doux me rappelle d’ailleurs beaucoup le fabuleux jouet Happy Apple de Fisher Price, que je rêverais de trouver en brocante !

ruban-grelot

Mais revenons à notre boîte à musique : on y trouve aussi cette « baguette ruban avec grelot » que mes parents ont ramené au Lardon après un mariage. Voilà encore un objet détourné en instrument qui a tout pour me plaire : extrêmement sensoriel, il lie le son, la gestuelle et le visuel ! Ici, il sert parfois de baguette magique, d’épée, de lance à incendie ou encore de baguette de chef d’orchestre ! Visiblement, ça s’achète plutôt en lot mais ça peut aussi se fabriquer.

bol-chantant.jpeg

Récemment, j’y ai ajouté un bol chantant tibétain dont je trouve le son fascinant. J’ai probablement refermé tous mes chakras en achetant cet instrument sur Vinted (normalement, ça s’essaye en magasin, pour choisir celui dont le son nous parle, un peu comme on achète une baguette magique chez Ollivander au Chemin de Traverse). Et en plus, je laisse cet objet sacré en libre service pour les enfants 😅. Mais que voulez-vous : je suis plus « pro-expérimentations » que spirituelle !

Et pour finir, dans notre boîte à musique, on trouve aussi :

  • Un harmonica : il s’agit du premier prix de chez Nature et découvertes, et pour qui a déjà essayé un vrai harmonica, je ne le recommande absolument pas. Il restera pourtant dans la boîte jusqu’au jour où je chinerais un harmonica de meilleure qualité.
  • Un xylophone jouet (je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi ces notes ont été choisies : impossible de jouer une musique mélodieuse !). Comme pour l’harmonica, j’en trouverai peut-être un jour un « plus mieux ».
  • Un bâton de pluie (qui pourrait aussi être fabriqué).

 

Le Bourgeon et de nouvelles oreilles à éduquer me donne envie de continuer d’agrémenter cette boîte. Peut-être que dans les mois qui viennent, je craquerais pour un triangle ou des claves, en mémoire à mes années de solfège 😀. Ou encore des boomwhackers que j’ai découvert chez Mathilde.

 

Et chez vous, avec quoi fait-on du bruit de la musique ? Avez vous de chouettes instruments (ou objets détournés !) à me conseiller pour continuer d’alimenter cette boîte ?

Top et flop des activités pour occuper un enfant de deux ans

Je vous avais parlé de 10 activités pour occuper un enfant de deux ans sur le trajet des vacances.

Maintenant que les vacances sont définitivement enterrées, le temps de la vérité a sonné et il est temps de faire un bilan : quels ont été les tops et les flops ? Mérite-je la médaille du mérite du meilleur parent pour avoir organisé un voyage aux petits oignons ? (la réponse est : je mérite évidemment une médaille, peu importe le voyage).

Lire la suite

Jeu libre et #passionVoitures

Le jeu libre, c’est un terme qui peut paraître un peu intellectuel pour désigner un état très naturel chez l’enfant, que tout parent a déjà observé : le jeu spontané, choisi par l’enfant, et dont il invente les « règles » (ou leur non existence) au fur et à mesure. De la même manière que Monsieur Jourdain fait de la prose sans le savoir, tous les enfants aiment le jeu libre !

Lire la suite