10 activités pour occuper un enfant de 2 ans sur le trajet des vacances

Je ne sais pas chez vous, mais ici les trajets de vacances sont parfois difficiles :

  • En voiture : à part le créneau de 14-17h qui permet d’être relativement tranquille, le Lardon hurle plus souvent que pas.
  • En train : ça va mieux avec l’âge et si on arrive à avoir des places en wagon famille, mais il faut être prêt à faire 40 aller-retours entre le siège et le wagon-bar avec le Lardon.
  • En avion : nous n’avons testé qu’une fois, les 3 heures d’avion ont paru en durer 10 fois plus dans notre avion blindé, le Lardon n’ayant que moyennement apprécié de n’avoir un terrain de jeu que de 0,5m2 (la surface de mes genoux) au moment où il apprenait à ramper et était en besoin constant de s’exercer.

Alors cette année, pour nos différentes escapades prévues, j’ai cherché des petites surprises pour l’occuper :

2018_0617_13292900-01.jpeg

Des trucs et des machins pour occuper le bestiau

👉 De haut en bas, de gauche à droite : (1) un jeu de devinettes (Flying Tiger), (2) Comme toi, (3) un jeu de pêche (Flying Tiger), (4) Les Transports, (5) des dés coeurs (Flying Tiger), (6) des Story Cubes (Decitre), (7) des Crayon Rocks, (8) des yeux (Flying Tiger), (9) des trésors du rayon Loisirs Créatifs (Graphigro) et (10) un cahier d’activités (Flying Tiger).

Tout (sauf les crayons) a été dégoté le temps d’une petite balade sur la presque île lyonnaise dans seulement 3 magasins différents. Ça sort un peu de mes résolutions de consommer peu et bien, mais comme on ne lui a rien offert le jour de son anniversaire (à part de l’amour je veux dire), ça compense.

Laissez-moi vous détailler tout ça :

1. Un jeu de devinettes

Indiqué pour les 5 ans et plus, je pense que l’on peut tout de même jouer à une version simple de ce jeu de devinettes par bruits ou mimes. Je n’imagine pas forcément le Lardon mimer de lui même, mais je suis sûre qu’il va adorer mon imitation du singe (nos voisins de trains peut-être moins).

Occupation estimée : 10 minutes (au moins pour commenter chacune des cartes).

2. Un livre

Non parce que du coup, je suis rentrée dans une librairie, donc forcément…

Occupation estimée : 1 minute s’il n’accroche pas, 10 minutes si ça devient un des livres qu’il aime lire en boucle.

3. Un jeu de pêche à la ligne

2018_0617_13325000.jpg

C’est aimanté et pas trop volumineux (donc pratique en train) et nous n’avons actuellement aucun jeu de ce type à la maison. Dans la théorie, ça devrait donc être une chouette source d’occupation.

Occupation estimée : 10 minutes (jusqu’à ce que toutes les pièces tombent sous un siège).

4. Un livre avec pleins de pages

2018_0617_13315300.jpg

Ce livre est :

  • à propos de son sujet préféré
  • avec des pages transparentes (je les adorais quand j’étais petite !)
  • plein de pages, pour l’occuper longtemps.

Occupation estimée : 30 minutes. Autant dire que j’ai de grands GRANDS espoirs en ce livre là.

5. Des dés à cœur

2018_0617_13300500.jpg

On a tous besoin de dés coeurs chez soi, non ?

Vous voyez des dés, je vois un jeu d’attaque de bisous ! En plus, peu volumineux, ces dés seront parfait dans notre sac à surprise, même si c’est un peu redondant avec…

6. Des dés pour raconter des histoires

2018_0617_13305200.jpg

Une boîte de 9 story cubes

Cela fait un moment que ces Story Cubes me font de l’oeil, le Lardon est une bonne excuse pour me les offrir. Je vous l’ai déjà dit, que j’aimais raconter des histoires ?

Occupation estimée : 30 minutes pour les deux jeux cumulés. L’avantage des histoires, c’est qu’elles peuvent durer aussi longtemps que le Lardon est intéressé pour écouter.

7. Des crayons rocks

2018_0617_13332400.jpg

Des crayons de couleurs en forme de petit caillou.

Ces crayons là, je les ai dans le collimateur depuis un moment pour familiariser le Lardon avec la tenue d’un crayon avec la pince. Ils correspondent tout à fait au cahier des charges : « peu volumineux » et « nouveau » ; ils ont donc tout naturellement leur place dans le sac à surprise.

Occupation estimée : 20 minutes (que le Lardon passera probablement à nous demander de dessiner des voitures rouges avec un crayon bleu).

8. Des yeux (???)

2018_0617_13343600.jpg

Je ne sais pas à quoi ça peut servir, mais assurément, ça peut servir.

Impossible de retrouver le lien, mais j’avais vu il y a quelques mois une vidéo d’une maman qui utilisait ce jouet pour demander à son enfant des trucs pas drôle (arrêter de taper dans le siège de son voisin par exemple). L’utilisation de l’humour est très Faber & Mazlish, je garde donc cet allié comme botte secrète pour les moments compliqués du voyage en train.

Occupation estimée : 5 minutes.

9. Des trucs et des choses à manipuler

Je ne sais pas encore trop quoi faire de la feutrine, de ces perles en bois et des cure-pipes  (j’ai ainsi découvert leur petit nom…) pour lesquels j’ai craqués mais mon cerveau me crie DIY. Je suis sûre que je vais trouver l’inspiration sur Pinterest !

Occupation estimée : 10 minutes (jusqu’à ce que les perles roulent par terre).

10. Un cahier d’activité

2018_0617_13321500.jpg

Habituellement, je pousse très peu le Lardon vers des activités « guidées », car je leur préfère de loins les jeux libres (il aura bien le temps plus tard de se familiariser avec des consignes à respecter) mais ce cahier là m’a plu : sur chaque page se trouve une photo d’un objet circulaire (pizza, plaque d’égout…) et en fin de carnet des autocollants pour fabriquer des visages. Mais là, je trouve le concept suffisamment libre pour être détourné de milles manières.

Occupation estimée : 10 minutes.

11. Et puis aussi…

En faisant mes cartons avant mon déménagement, j’ai mis de côté des trucs et des machins : yeux autocollants, pinces à linges, rubans, boîtes de différentes tailles… Je ne sais pas encore ce que j’en ferais mais je vais trouver : la recherche « busybag » sur Pinterest devrait m’aider ! Sans compter les jouets miniatures que l’on a déjà la maison et qui auront aussi leur place dans le sac (petites voitures, petit pot de pâte à modeler…)

Occupation estimée : 10 minutes.


 

Au final donc, pour environ 60 € (gloups), nous devrions réussi à occuper le Lardon environ la moitié du trajet. Est-ce que ça suffira pour passer un voyage agréable ? Je ne manquerais pas de faire un compte rendu des activités qui ont été un succès et de celles qui ont fait un flop !

 

Et chez vous, comment vous occupez les moments d’attente ? 

 

Le jeu des mots

L’autre soir, j’avais très envie de coucher le Lardon, parce que j’étais fatiguée (logique parentale). Mais, c’était sans compter ses protestations, alors que je l’emmenais dans sa chambre :

– Je veux pas dormir !

– Hum, et bien on est pas obligé de dormir, on peut faire autre chose.

Me voilà en train de réfléchir à mille à l’heure pour trouver une idée de jeu calme qui le ferait rester au moins dans son lit. Je lui demande alors de ma voix la plus enthousiaste possible :

– Est-ce que tu connais… le jeu des mots ?!

– Non, c’est quoiiiii ?

Lire la suite

Pense-bête d’idées cadeaux

Depuis quelques années, mes activités sociales ont changées. Naissance, premier anniversaire, deux ans… Je suis de plus en plus souvent invitée à des anniversaires, et c’est de plus en plus souvent pour des enfants !

Alors, plutôt que de paniquer à chaque fois « Qu’est-ce qu’on va offrir ?! », j’ai décidé de me faire un petit pense-bête de livres (mais pas que) qui font de très beaux cadeaux à offrir, qui sont donc susceptibles de plaire à tous et pour longtemps, mais aussi pour quand on ne connaît pas spécialement les goûts de l’enfant (ou des parents) !

Lire la suite

Jeu libre et #passionVoitures

Le jeu libre, c’est un terme qui peut paraître un peu intellectuel pour désigner un état très naturel chez l’enfant, que tout parent a déjà observé : le jeu spontané, choisi par l’enfant, et dont il invente les « règles » (ou leur non existence) au fur et à mesure. De la même manière que Monsieur Jourdain fait de la prose sans le savoir, tous les enfants aiment le jeu libre !

Lire la suite

Petit guide à l’usage de l’ouverture des cadeaux de Noël

 

20171215_120252-01.jpeg

Où l’on va chercher la magie de Noël chez… l’agent immobilier du coin

Que vous fêtiez Noël ou pas, difficile d’échapper aux illuminations des villes des panneaux de bus qui vantent tous des cadeaux plus indispensables les uns que les autres ! Pour autant, vous avez peut-être comme moi milité pour des cadeaux simples et pas trop nombreux. Mais vous savez peut-être aussi que c’est tout de même perdu d’avance : nos proches sont trop heureux d’offrir un petit quelque chose en plus !

Alors, quelque soit la tradition chez vous, si vos enfants sont susceptibles d’ouvrir des cadeaux, je vous propose ces commandements pour un Noël doux et lent.

Lire la suite

Trois livres pour découvrir les pédagogies actives

Pédagogies activesMontessori, Reggio, Freinet, Steiner, ça vous parle ? Si la première est très connue, les autres un peu moins et pourtant ces pédagogies, dites actives, sont très inspirantes.

L’idée d’une pédagogie active, c’est comme son nom l’indique, de mettre l’enfant au coeur de son apprentissage. Il existe plusieurs courants et visions différentes, mais on retrouve un principe commun : pour bien apprendre, il faut prendre du plaisir à apprendre. Certaines pédagogies ont été pensées pour l’école, d’autre non mais toutes peuvent être une réelle inspiration pour la vie quotidienne.

Les trois livres que j’ai choisi de vous présenter dans cet article proposent des activités à faire à la maison ou en extérieur, en utilisant les théories de ces grands pédagogues. Dans ces livres, pas de « bricolage niveau maternelle » (mais si, vous voyez, les activités style « fabrication d’un cochon à partir d’une brique de lait ») (toutes mes excuses si vous aimez ce genre d’activités) mais des activités qui mettent l’enfant au centre.

Lire la suite

Liste de Noël 18 mois – 2 ans

Des idées de cadeaux qui durent

Les demandes de la liste de Noel du Lardon ont déjà commencé de la part de nos proches ! De manière assez effrayante, ce n’était pas un soucis…. je suis prête depuis des semaines (peut être même des mois) !

Et oui, c’est une des manières que j’ai trouvé pour calmer mes envies de consommations : je note précieusement chaque envie que je détecte chez mon fils (ou que je m’invente en naviguant sur Internet…). Je n’hésite pas non plus à supprimer des éléments de cette liste si finalement quelques semaines plus tard, le choix ne me paraît plus aussi judicieux.

Voici donc en vrac ce que le Lardon retrouvera peut-être sous son sapin grâce à ses grands parents et ses oncles et tantes (et nous aussi, accessoirement).

Lire la suite

Perdre sa dignité pour retrouver son enfant

En voilà un titre étrange ! Il m’est inspiré de ma lecture en cours : Qui veut jouer avec moi ?, Lawrence J Cohen. Dans ce livre, le psychologue Cohen explique comment utiliser le jeu pour mieux communiquer avec nos enfants.

Les bienfaits du jeu

cohenEn effet, et on l’a déjà tous remarqué en jouant avec nos enfants, le jeu est un formidable outil qui va bien au delà du rire. Il permet d’offrir à l’enfant un cadre sécurisé dans lequel il va pouvoir évacuer ses tensions, construire sa confiance en soi et développer son assurance, créer des liens d’attachement, jouer de nouveaux rôles (le perdant ou le gagnant) et bien d’autres !

Tout au long de son livre, le docteur Cohen donne des exemples de «jeux» qui appuient ses propos. Ce que j’aime dans les jeux dont il parle, c’est que leurs règles sont découvertes et inventées au fur et à mesure : le jeu est initié par l’un ou par l’autre. L’adulte doit ensuite être un fin observateur pour détecter l’envie de l’enfant qui lui transmet une multitude de signe indiquant ses attentes. L’enfant veut-il gagner ou perdre ? Lutter contre un adversaire coriace ou s’en prendre à un adversaire facile ? Aucun n’est plus légitime que l’autre : ces envies de l’enfant correspondent en fait à un besoin (il a besoin de gagner pour développer son assurance par exemple). Laisser nos enfants gagner ne fera pas d’eux des êtres faibles incapables d’affronter la dureté de la «vie réelle» ; au contraire, ils auront d’autant plus la force mentale à gérer les cas difficiles qu’ils rencontreront dans la vie si ils ont pu construire une assurance force par le biais du jeu ! L’important dans ce genre de jeu, c’est de suivre les indices qu’ils sèment pour proposer un jeu de la difficulté dont ils ont besoin à l’instant T.

Lire la suite