Découvrir le code de la route (ou d’autres choses)

Le Lardon est passionné par les voitures, et ce qui va autour. C’est à la fois fatiguant (de n’entendre parler que de ça) et à la fois une bénédiction (pour l’intéresser à quelque chose, il suffit d’y trouver un lien avec les voitures 😇).

Dans le cadre du rendez-vous Chut, les enfants lisent, voici donc quelques livres jeunesses autour du thème du code de la route qui nous ont permis d’aborder d’autres sujets en toute subtilité (ou pas). Lire la suite

Découvrir le corps humain (et les clichés sexistes)

Ça a commencé par cette question, posée à deux heures du matin : « Maman, pourquoi j’ai le zizi tout dur ? » Et puis, régulièrement, le Lardon a de nouvelles questions sur son (ou notre) corps, et en particulier les organes génitaux : « Y a quoi en dessous de la peau ? », « Maman, comment tu fais pipi si t’as pas de zizi ? », « Pourquoi t’as pas de poils sur les fesses ? », « Pourquoi t’as du sang ? » et j’en passe.

Nous répondons à ses questions sans tabou (mais surtout comme on peut et selon l’inspiration du moment), en essayant d’utiliser des termes précis. Par exemple, pour les garçons, même si on dit souvent zizi, j’alterne aussi avec les termes pénis et bourses, notamment quand je change le Lardon, en verbalisant ainsi les endroits que je nettoie. Côté organes féminins, j’emploie avec un certain naturel les mots utérus, vagin et même périnée (on a pas mal parlé de ma grossesse et mon post-partum 😅), mais j’ai pourtant du mal à dire vulve (probablement car c’est un terme que j’ai peu entendu…) (d’ailleurs même mon téléphone, depuis lequel j’écris cet article, ne semble pas à l’aise puisqu’il propose de remplacer le mot par bulbe… 😣)

Alors après la 48ème question sur le sujet, j’ai compris qu’à défaut de pouvoir aller aux toilettes tranquille, je pouvais au moins choisir le moment où je devais répondre à ces questions légitimes. C’est décidé, nous avions donc besoin… d’un livre (ou de plusieurs ?) pardi ! Lire la suite

Des livres sonores qui durent

En bonne bobo-écolo que je suis, j’essaye de limiter au maximum les jouets fonctionnants à piles : c’est polluant à la fois pour notre sensible planète (les piles sont très énergivores à produire, extrêmement nocives pour la planète ; tout ça pour des jouets ayant une durée de vie très limitée) mais aussi pour mes sensibles oreilles (qui dit jouet à pile dit jouet qui fait du bruit).

En revanche, il y a deux choses que j’aime plus que tout : les livres, et avoir du temps pour moi. Pour ces deux raisons, les livres sonores sont un compromis que j’accepte à la maison : oui, les sons détournent l’attention de l’enfant mais… c’est le but ! (D’ailleurs, vous l’aurez remarqué : à mon sens, tous les moyens sont bons pour attirer les enfants vers l’objet livre !) Ainsi, quand le Lardon « lit » un livre sonore appuie frénétiquement sur tous les boutons d’un air extatique, je demande mentalement à Maria Montessori de ne pas me juger, et je profite du « calme ».

Mais trouver un bon livre sonore, c’est-à-dire un livre sonore qui dure, est loin d’être une chose aisée ! Quand je constate qu’un livre neuf cesse de fonctionner au bout de quelques mois, voir semaines, je suis franchement dégoutée, et je jure qu’on ne m’y reprendra pas… (Jusqu’à ce que je me souvienne combien ils plaisent au Lardon…)

Alors pour éviter de me faire (ré)avoir, voici donc une petite liste non exhaustive des livres que nous avons testés, en deux catégories : les bonnes et les mauvaises surprises. Lire la suite

Des livres-jeux pour redonner goût à la lecture

Partager le goût des livres à un enfant n’est pas toujours un parcours linéaire, loin de là ! (En même temps, qu’est-ce qui est constant avec un enfant ? 😅) (à part leur énergie je veux dire 😅😅).

Ainsi, le Lardon peut parfois réclamer 10 livres par jour ; puis rien pendant des semaines. Alors dans ces périodes où il n’est « pas très livre » (et où son petit corps blotti contre moi pour un moment calme me manque), je lui propose parfois des albums qui feront appel à sa mobilité et sa motricité : rien de tel pour renouer avec l’objet livre, et la lecture !

Voici donc une sélection de livres-jeux (parfois aussi appelés livres participatifs ou livres interactifs) que nous possédons ou avons croisé à la bibliothèque, et qui donneront peut-être à vos petits, comme ça l’a fait pour le Lardon, envie de s’investir dans la lecture de mille et une manière différente 🙂. Lire la suite

Coup de ♥️ jeunesse : Nous sommes là

« Ce livre a été écrit pendant les deux premiers mois de ta vie alors que je cherchais un moyen pour tout t’expliquer. Voici les choses que je pense que tu dois savoir… » Telle est l’introduction du livre Nous sommes là qu’Oliver Jeffers a écrit pour son fils, et pour lesquels j’ai eu un véritable coup de coeur. Laissez-moi vous en dévoiler un peu plus sur ce magnifique livre.

DSCF3985

« Bonjour, bonjour, bienvenue sur cette planète. »

Lire la suite

Coup de ♥️ jeunesse : Le bibou, d’Isol

Parfois, je passe à la médiathèque en sortant du travail, sans le Lardon : mes horaires me laissent environ 5 minutes pour choisir quelques livres avant la fermeture. J’attrape alors, presque au hasard, des livres dont la couverture ou le titre m’intriguent, sans prendre le temps de les feuilleter. Cela donne lieu parfois à de mauvais choix ; d’autres fois, à d’excellentes surprises, comme avec le livre dont je vais vous parler aujourd’hui : Le bibou.

bibou-1

👉 Le bibou, d’Isol

Lire la suite

Rue du monde : une maison d’éditions qui fait voyager

Voici le deuxième article d’une série spéciale pour les amoureux des livres jeunesse. Cette fois-ci, j’avais envie de parler de Rue du Monde, une petite maison d’édition jeunesse indépendante, qui publie des livres « pour s’interroger et imaginer le monde ».

Je ne pourrais jamais mieux vous la présenter que son directeur, Alain Serres :

(…) Je rêvais d’un espace éditorial indépendant, peuplé des livres qui correspondaient à la vision que j’avais de l’enfant : une personne que l’on devrait beaucoup plus considérer comme un être social à part entière. Une personne en construction (comme d’ailleurs le sont aussi les adultes) avec laquelle on peut partager la complexité de nos vies, partager le pouvoir d’imaginer, de créer, de percevoir poétiquement les réalités du monde.

Interview d’Alain Serres par la librairie Jean-Jacques Rousseau

Et effectivement, chez Rue du Monde, les livres qui amènent à la réflexion ne manquent pas. Voici quelques uns de mes coups de coeurs !

Lire la suite

« Les voitures, c’est pour les garçons »

Nous avons beau (vouloir) donner l’éducation la plus égalitaire possible à notre fils, hélas ça ne suffit pas : nous ne sommes pas infaillible ; il va chez la nounou et au relai ; il voit régulièrement nos proches, et des gens moins proche ; il entend ce qui se dit autour de lui, et surtout il observe ce qui ne se dit pas.

C’est donc comme ça que, malgré tous mes efforts, mon fils m’a trahit au plus profond de mon être en me soutenant mordicus que « Moi, j’ai une voiture sur mon manteau parce que les voitures c’est pour les garçons. »

Lire la suite

Cambourakis : une maison d’édition ouverte sur les autres

Le grand drame de ma vie, c’est qu’actuellement, je n’ai plus de librairie à proximité de chez moi ! Bon, je mens un peu car il y en a une à quelques minutes en voiture, dans la galerie commerciale d’un hypermarché, flanquée entre un fast-food et une grande chaîne de vêtements : rien n’y fait, je n’éprouve pas une once de plaisir à m’y balader…

Alors, pour compenser, et pour offrir à mes yeux le plaisir d’observer des jolies couvertures, j’ai commencé à m’intéresser à des maisons d’éditions.

donner-naissance-couvPar exemple, quand j’ai découvert que Cambourakis, qui a une super collection d’essais féministes (mais si, vous avez peut être entendu parler par exemple de Donner naissance – Doulas, sages-femmes et justice reproductive de la collection Sorcières), avait une collection jeunesse, j’ai naturellement été intriguée…

 

Et là… Ooooh ! Aaaah ! Que de belles couvertures ! Que de titres alléchants !

Lire la suite